1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Le pétrole termine en hausse à New York avec l'arrêt de Keystone

Reuters24/11/2017 à 19:52
    NEW YORK, 24 novembre (Reuters) - Les cours du pétrole ont 
terminé en nette hausse vendredi sur le marché new-yorkais 
Nymex, le baril de brut léger américain atteignant un plus haut 
de plus de deux ans en raison de la contraction de l'offre sur 
le marché nord-américain après la fermeture partielle d'un 
important oléoduc reliant le Canada aux Etats-Unis. 
    Les cours du pétrole ont aussi été soutenus par un accès de 
faiblesse du dollar dans un marché peu animé, au lendemain de 
Thanksgiving.  
    Le contrat janvier sur le brut léger américain (West Texas 
Intermediate, WTI)  CLc1  a gagné  93 cents, soit 1,60%, à 58,95 
dollars le baril. 
    Au moment de la clôture du Nymex, le Brent  LCOc1  prenait 
31 cents (0,49%) à 63,86 dollars.  
    La fuite affectant l'oléoduc de Keystone d'un débit habituel 
de 590.000 barils par jour soutient les cours du brut sur 
l'échéance la plus rapprochée et a fait basculer le marché en 
déport, a dit Tamas Varga, stratégiste chez PVM Oil Associates, 
en référence à une situation dans laquelle les cours sur 
l'échéance à terme la plus rapprochée sont supérieurs à ceux  
des échéances plus éloignées, caractéristique d'un marché en 
pénurie momentanée.   
    "Janvier est désormais 6 cents plus cher que février et je 
pense que nous n'avons pas vu cela depuis trois ans", a-t-il 
dit.  
    Les cours du pétrole continuent aussi de bénéficier de la 
perspective d'une prolongation de l'accord d'encadrement de la 
production de l'Opep et d'autres pays producteurs comme la 
Russie, qui se retrouveront le 30 novembre à Vienne pour en 
discuter.      
    JP Morgan a toutefois dit s'attendre vendredi à ce qu'une 
décision sur la prolongation de cet accord, en vigueur jusqu'en 
mars 2018, puisse être reportée à l'année prochaine si les cours 
du brut se maintiennent au dessus de 60 dollars le baril.   
 
  
 
 

Valeurs associées

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer