Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Le pétrole termine en forte baisse à New York

Reuters 02/05/2017 à 20:47
    NEW YORK, 2 mai (Reuters) - Les cours du pétrole ont terminé 
en baisse de plus de 2% mardi sur le marché new-yorkais Nymex, 
pénalisés par des hausses de production aux Etats-Unis, au 
Canada et en Libye que n'ont pas compensées des réductions par 
les pays membres de l'Opep et la Russie.  
    Le contrat juin sur le brut léger américain (West Texas 
Intermediate, WTI)  CLc1  a perdu 1,18 dollar, soit 2,42%, à 
47,66 dollars le baril. 
    Au moment de la clôture du Nymex, le Brent  LCOc1  cédait 
1,06 dollar (2,06%) à 50,46 dollars.  
    L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et 
plusieurs grands producteurs extérieurs au cartel, dont la 
Russie, ont conclu un accord pour réduire leur production de 1,8 
million de barils par jour (bpj) au premier semestre afin 
d'enrayer les excédents sur le marché. 
    La production de pétrole de la Russie a baissé à 11 millions 
de bpj le mois dernier, contre 11,05 millions de bpj en mars, un 
chiffre légèrement supérieur à l'objectif fixé par l'accord 
d'encadrement de la production conclu avec l'Opep, selon les 
chiffres du ministère de l'Energie publiés mardi. 
    La production de pétrole de l'Opep a diminué pour le 
quatrième mois consécutif en avril, a montré mardi une enquête 
Reuters, tombant à 31,97 millions de bpj avec la réduction des 
pompages par le Nigéria et la Libye, notamment.  
      La compagnie pétrolière nationale en Libye a toutefois dit 
lundi qu'elle prévoit d'augmenter encore sa production qui a 
dépassé 740.000 bpj, au plus haut depuis décembre 2014.  
    La production de pétrole américaine est au plus haut depuis 
août 2015 et le gisement de sable bitumineux de Syncrude au 
Canada a recommencé à alimenter sa prérafinerie de Mildred Lake 
qui était à l'arrêt après un incendie en mars.  
    Les intervenants de marché attendent désormais la réunion 
des ministres de l'Opep et des producteurs de pétrole non 
membres de l'organisation prévue le 25 mai à Vienne, au cours de 
laquelle doit être évoquée une éventuelle prolongation de 
l'accord de réduction de la production. 
    "Nous avons plus de production en Libye et aux Etats-Unis et 
il n'y a aucune certitude que l'Opep maintiendra les réductions 
en place lors de la réunion de mai", a dit Phil Davis, associé 
de PSW Investments. 
    "Jusqu'à ce que l'Opep dissipe la crainte qu'ils ne 
reconduisent pas leurs réductions de production, il sera 
difficile d'être à l'achat sur le pétrole." 
    Les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis, qui seront 
publiés mercredi par l'Agence américaine d'information sur 
l'énergie (EIA), devraient enregistrer une quatrième semaine 
consécutive de recul après leur pic atteint fin mars, mais ils 
resteraient 10% environ au-dessus de leurs niveaux de la fin 
2016, selon des calculs de Reuters.  
    L'association professionnelle American Petroleum Institute 
(API) doit publier ses données sur les stocks à 20h30 GMT.  
      
 
 (Scott DiSavino, Marc Joanny pour le service français) 
  
 
 

Valeurs associées

Mes listes

valeur

dernier

var.

9.15 +2.75%
80.1227 -0.08%
5344.93 -0.08%
1.14315 -0.15%
52.4 +0.08%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.