1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le pétrole termine en berne à New York, craintes sur la demande
Reuters09/05/2019 à 20:52

    HOUSTON, 9 mai (Reuters) - Les cours du pétrole ont terminé
sur une note morose jeudi sur le marché new-yorkais Nymex, mais
au-dessus de leurs plus bas du jour, dans la crainte d'un
ralentissement de la demande aux Etats-Unis et en Chine si les
deux pays ne parviennent pas à un accord commercial.
    Le contrat juin sur le brut léger américain (West Texas
Intermediate, WTI)  CLc1  a perdu 42 cents, soit 0,68%, à 61,70
dollars le baril mais le Brent de mer du Nord  LCOc1  a
finalement grappillé 2 cents ou 0,03% à 70,39 dollars, après
avoir reculé en séance jusqu'à 69,40.
    Les tensions commerciales entre Washington et Pékin ont déjà
freiné la croissance en Asie et une escalade pourrait remettre
en question les prévisions de demande mondiale de pétrole,
explique John Kilduff, associé chez Again Capital Management.
    Le département américain de l'Energie prévoit une hausse de
1,4 million de barils par jour de la demande mondiale cette
année.
    "Cela explique les hésitations de l'Opep (...) qui attend de
voir comment la situation évolue", ajoute John Kilduff. 
    Des sources avaient auparavant indiqué que l'Arabie saoudite
ne songeait plus à augmenter sa production de peur de provoquer
une chute des cours après leur bond de 30% cette année.
 
    L'administration Bush compte porter vendredi à 25% les
droits de douane sur 200 milliards de dollars (178 milliards
d'euros) de produits chinois alors même que le vice-Premier
ministre chinois Liu He arrive à Washington pour une nouvelle
série de pourparlers.
    Tout en affichant sa fermeté, le président Donald Trump a
jugé qu'un accord restait possible cette semaine, ce qui a
permis aux marchés financiers de réduire leurs pertes.
 
    Les incertitudes géostratégiques en Iran, au Venezuela et en
Libye ont aussi apporté un soutien aux cours du pétrole, tout
comme l'annonce mercredi d'une baisse des stocks de brut
américains.  
    Graphique interactif sur les stocks américains : https://tmsnrt.rs/2XfuQqn

 (Collin Eaton, Véronique Tison pour le service français)
 
 

Valeurs associées

NYMEX +2.23%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer