1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Le pétrole termine en baisse à New York

Reuters16/01/2018 à 20:41
    NEW YORK, 16 janvier (Reuters) - Les cours du pétrole ont 
terminé en baisse mardi sur le marché new-yorkais Nymex sur des 
prises de bénéfices, mais une forte demande soutient les prix 
proches de leurs pics de trois ans atteints la semaine dernière. 
    
    Le contrat février sur le brut léger américain (West Texas 
Intermediate, WTI)  CLc1  a perdu 57 cents, soit 0,89%, à 63,73 
dollars le baril. 
    Au moment de la clôture du Nymex, le Brent  LCOc1  cédait 97 
cents, soit 1,38%, à 69,29 dollars.  
    Les cours sont soutenus par l'accord d'encadrement de la 
production mis en place par l'Opep et par une forte demande due 
à une robuste croissance économique mondiale. 
    Les importations de l'Inde, troisième plus grand pays 
consommateur de pétrole au monde, ont augmenté de 1,8% en 2017 à 
un record de 4,37 millions de barils par jour (bpj). 
    "Le rally est d'abord soutenu par des fondamentaux solides, 
avec une forte croissance de la demande et une conformité de 
plus en plus élevée (à l'accord) de l'Opep", a écrit Goldman 
Sachs dans une note. 
    "Nous observons de plus en plus de risques haussiers par 
rapport à nos prévisions d'un baril de Brent à 62 dollars et 
d'un baril de WTI à 57,5 dollars dans les mois à venir." 
     Bank of America Merrill Lynch, Société Générale et Morgan 
Stanley ont relevé leurs prévisions de cours. 
    La hausse de la production américaine, qui a pesé sur les 
prix en 2017, a marqué au moins temporairement le pas en raison 
d'un temps glacial. 
    Cependant, la plupart des analystes estiment qu'elle devrait 
dépasser bientôt les 10 millions de bpj.   
     
     
 
 (Devika Krishna Kumar, Catherine Mallebay-Vacqueur pour le 
service français) 
  
 
 

Valeurs associées

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

4887.55 +1.69%
CGG
1.176 +3.89%
0.655 +3.07%
5.59 +6.48%
2.046 +4.02%

Les Risques en Bourse

Fermer