1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Le pétrole termine en baisse à New York

Reuters04/12/2017 à 20:40
    NEW YORK, 4 décembre (Reuters) - Les cours du pétrole ont 
terminé en baisse lundi sur le marché new-yorkais Nymex, en 
raison des prises de bénéfices, sur fond d'inquiétude provoquée 
par des signes de hausse de la production américaine, mais ils 
restent proches de leurs plus hauts de deux ans atteints le mois 
dernier.     
    Le contrat décembre sur le brut léger américain (West Texas 
Intermediate, WTI)  CLc1  a perdu 89 cents, soit 1,53%, à 57,47 
dollars le baril. 
    Au moment de la clôture du Nymex, le Brent  LCOc1  cédait 
1,27 dollar, soit 1,99%, à 62,46 dollars. 
    Les investisseurs s'inquiètent des signes de hausse de la 
production américaine, alors que l'Opep et des pays extérieurs 
au cartel emmenés par la Russie ont prolongé jusqu'à fin 2018 
leur accord de réduction des extractions.   
    Les pompages aux Etats-Unis ont atteint en septembre 9,5 
millions de barils par jour, leur plus haut niveau mensuel 
depuis 2015. 
    Le groupe de services pétroliers Baker Hughes a par ailleurs 
fait état de deux points de forages supplémentaires aux 
Etats-Unis la semaine au 1er décembre, ce qui porte leur total à 
749, un pic depuis septembre. 
    De son côté, la production de l'Opep a reculé de 300.000 
barils par jour (bpj) en novembre, à son plus bas niveau depuis 
mai, sous l'effet notamment d'une baisse conjuguée des 
exportations de l'Irak et de l'Angola, selon une enquête Reuters 
publiée lundi.   
 
 (Julia Simon, Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service 
français) 
  
 
 

Valeurs associées

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer