Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Le pétrole chute de plus de 6%
information fournie par AOF19/07/2021 à 17:29

Les 23 membres de "l'Opep +" ont convenu d'augmenter leur production de 400 000 barils par jour (b/j) chaque mois à partir d'août. Ils se sont donnés rendez-vous en décembre pour ajuster leur stratégie en fonction de l'évolution du marché. (Crédit photo : Adobe Stock)

Les 23 membres de "l'Opep +" ont convenu d'augmenter leur production de 400 000 barils par jour (b/j) chaque mois à partir d'août. Ils se sont donnés rendez-vous en décembre pour ajuster leur stratégie en fonction de l'évolution du marché. (Crédit photo : Adobe Stock)

(AOF) - Le cours du baril de WTI américain chute de plus de 6,1% à 67,33 dollars après être passé sous la barre des 70 dollars pour la première fois depuis le 1er juin. L'or noir est pénalisé par la crainte d'un ralentissement de la demande lié à la propagation du variant Delta. Cette inquiétude ressurgit alors même que l'Opep et ses partenaires viennent de trouver un accord pour relever leur production.

Les 23 membres de "l'Opep +" ont convenu d'augmenter leur production de 400 000 barils par jour (b/j) chaque mois à partir d'août. Ils se sont donnés rendez-vous en décembre pour ajuster leur stratégie en fonction de l'évolution du marché.

L'accord repousse par ailleurs la date limite du plafonnement de la production d'avril à décembre 2022.

Début juillet, une première réunion s'était soldée par échec en raison d'un désaccord intervenu avec les Emirats arabes unis concernant son volume de production de référence.

Ce seuil, de 3,17 millions de b/j, ne correspondait plus à la pleine capacité de production du pays, qui était montée à plus de 3,8 millions de b/j en avril 2020.

A l'issue des discussions du week-end, ce seuil a été relevé à 3,5 millions de b/j en mai 2022. Dans la foulée, les quotas ont été relevés dans plusieurs autres pays seront comme l'Irak, le Koweït, l'Arabie saoudite et la Russie.

En avril 2020, confronté à la chute des cours liée à la crise sanitaire, "l'Opep+" avait réduit sa production de 10 millions de barils par jour (bpj). L'organisation a ensuite progressivement fait évoluer ce quota, ramenant la baisse de production à environ 5,8 millions de bpj.

Valeurs associées

Ice Europ -0.99%
Ice Europ -0.28%

4 commentaires

  • 20 juillet12:07

    N'oubliez pas qu'il y a un milliard de machines sur la planète qui consomment tous les jours du pétrole. Et elles ne sont pas prêtes d'être mises au rebus du jour au lendemain.


Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.