Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

TOTAL

51.06EUR
-1.45% 
Ouverture théorique 51.06
indice de référence CAC 40

FR0000120271 FP

Euronext Paris données temps réel
Politique d'exécution
  • ouverture

    51.82

  • clôture veille

    51.81

  • + haut

    52.16

  • + bas

    50.89

  • volume

    7 037 082

  • valorisation

    135 744 MEUR

  • capital échangé

    0.26%

  • dernier échange

    25.05.18 / 17:38:30

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    48.00

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    54.12

  • Éligibilité

    SRD

    Qu'est-ce que le SRD ?

    Fermer
    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter TOTAL à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter TOTAL à mes listes

    Fermer

Le PDG de Total n'exclut pas une rechute du prix du pétrole

Reuters20/04/2017 à 09:39
    * Graphique de l'action Total comparée au cours du brut : 
    * http://bit.ly/2opukVK 
 
    PARIS, 20 avril (Reuters) - Le prix du pétrole pourrait de 
nouveau chuter en raison d'un afflux des productions de schistes 
américaines sur le marché d'ici à la fin de l'année, a estimé 
jeudi le PDG de Total  TOTF.PA , Patrick Pouyanné. 
    Les cours du brut se sont redressé depuis fin 2016, à un 
niveau globalement supérieur à 50 dollars le baril, depuis que 
l'Opep et d'autres pays producteurs tels que la Russie ont 
décidé de réduire leur production de près de 1,8 million de 
barils par jour (bpj) au premier semestre. 
    "Le prix peut à nouveau baisser (...), les producteurs 
américains qui se sont relancés rapidement vont regénérer un 
afflux d'offre d'ici à la fin de l'année et ça peut avoir un 
impact négatif sur les marchés", a observé Patrick Pouyanné lors 
d'une intervention organisée par l'association des anciens 
élèves de Sciences Po Paris. 
    "L'accord (des pays producteurs) est en place et fonctionne 
très bien (...), je pense qu'il sera prolongé, mais simplement 
l'effet à court terme sur les marchés n'est pas immédiat parce 
qu'il y a des stocks extrêmement élevés (...). Pour que l'offre 
passe sous la demande, ça va prendre plutôt 18-24 mois que six 
mois", a-t-il également déclaré. 
    L'Agence internationale de l'Energie (AIE) a de son côté 
estimé mi-avril que le marché mondial du pétrole était proche de 
l'équilibre après avoir été excédentaire pendant près trois ans, 
les réductions des principaux pays producteurs compensant la 
baisse à long terme de la demande des pays riches.   
    Le développement du pétrole de schiste a transformé à tel 
point le secteur de l'énergie, américain et mondial, qu'il a 
bouleversé les dynamiques traditionnelles de l'offre et 
complique la tâche des prévisionnistes. 
    Les banques d'investissement, dont beaucoup financent les 
nouveaux projets, et les grandes compagnies mondiales, ont 
prévenu que les larges coupes dans les investissements en raison 
de la baisse des prix du pétrole depuis 2014, conduiraient à une 
pénurie de l'offre dans les deux prochaines années. 
    Pourtant Goldman Sachs, la seule banque à tirer un milliard 
de dollars de revenus par an des transactions sur les matières 
premières, estime que la reprise de la production aux 
Etats-Unis, stimulée par la remontée des cours du pétrole, et 
une série de nouveaux projets conventionnels aboutiront à une 
offre excédentaire d'ici 2019.       
 
    <^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^ 
Graphique de l'action Total comparée au cours du brut    http://bit.ly/2opukVK 
L'AIE voit le marché mondial du pétrole proche de l'équilibre    
  
ANALYSE-Le pétrole de schiste complique le jeu des prévisions    
  
    ^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^> 
 (Benjamin Mallet, édité par Jean-Michel Bélot)

Valeurs associées

-1.45%

Mes listes

valeur

dernier

var.

4.94 +5.65%
155.95 +0.26%
1.64 -2.96%
6.95 -0.94%
7.22 -0.14%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.