Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Le PDG d'Orange fustige la politique européenne de concurrence

Reuters22/07/2013 à 14:54

STÉPHANE RICHARD DÉNONCE LA POLITIQUE DE LA CONCURRENCE MENÉE PAR L?UE

PARIS (Reuters) - Le PDG d'Orange Stéphane Richard dénonce "l'acharnement" de la Commission européenne, dix jours après la perquisition menée chez l'opérateur télécom dans le cadre d'une enquête de Bruxelles sur d'éventuels abus de position dominante.

Des inspections surprises ont eu lieu le 9 juillet dans les locaux de plusieurs groupes de télécommunications européens, dont Orange, l'allemand Deutsche Telekom et l'espagnol Telefonica.

La Commission soupçonne ces opérateurs, en conflit avec la société américaine Cogent, d'avoir violé les règles européennes en matière d'abus de position dominante sur le marché de la fourniture d'accès à internet.

"C'est la quatrième fois depuis que je suis à la tête du groupe que les autorités de concurrence mènent ce type d'opération", souligne Stéphane Richard dans les colonnes du Figaro lundi. "Difficile de ne pas y voir une forme d'acharnement".

"Il est stupéfiant que la Commission se fasse ainsi la complice d'un acteur américain contre des entreprises européennes qui emploient et investissent massivement en Europe. Aux Etats-Unis, la réciproque ne risque pas d'arriver", ajoute-t-il.

Deux jours après la perquisition, Orange avait indiqué dans un communiqué "coopérer pleinement avec les agents de la Commission européenne" et "envisager sereinement les suites de cette affaire".

Dans son interview au Figaro, Stéphane Richard se livre plus globalement à une attaque en règle de la politique européenne de concurrence qui fait selon lui le jeu des Américains et des Asiatiques.

"Depuis vingt ans, Bruxelles ne sait faire qu'une seule et unique chose: de l'antitrust", estime-t-il. "Bruxelles semble ne pas comprendre que le monde a changé, que nous ne sommes plus les anciens monopoles historiques depuis longtemps mais que nous sommes plongés dans un monde ultra concurrentiel."

Pour le PDG d'Orange, Bruxelles fait de la concurrence sauvage "l'alpha et l'oméga de la politique économique" dans le transport aérien, l'énergie ou les télécoms.

Cette idéologie a "provoqué beaucoup de dégâts" et a "déjà largement fait le jeu des Asiatiques en mettant en oeuvre une régulation visant uniquement à baisser les prix et en mettant sous pression les équipementiers et fabricants européens comme Alcatel ou Nokia", estime-t-il.

Il dénonce enfin la nouvelle baisse des prix des appels passés depuis l'étranger, une mesure prônée par la Commission.

"Cette nouvelle baisse prévue des prix du roaming représenterait une perte sèche pour Orange de 300 millions d'euros de marge", indique-t-il. "En contrepartie, je ne vois aucune mesure pour stimuler l'investissement."

Marine Pennetier, édité par Yves Clarisse

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.