1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Le patron de VW juge "répugnants" les tests sur des singes
Reuters30/01/2018 à 09:23

    FRANCFORT, 30 janvier (Reuters) - Les études menées sur des 
singes pour tester les effets des émissions de gaz d'échappement 
de voitures sont "immorales et répugnantes", a déclaré lundi 
soir le président du directoire de Volkswagen  VOWG_p.DE , 
Matthias Müller. 
    L'existence de ces essais conduits en 2014 a été révélée 
vendredi par le New York Times. Ils ont été effectués par le 
Groupe européen de recherche sur l'environnement et la santé 
dans le secteur du transport (EUGT), mandaté par les 
constructeurs automobiles allemands selon le quotidien 
américain. L'EUGT a été dissous l'an dernier. 
    Lors de ces tests, des singes de laboratoire étaient forcés 
à inhaler des émanations de diesel provenant d'une voiture 
Volkswagen. Le but de l'EUGT était de défendre l'utilisation du 
diesel après que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a 
désigné le carburant comme cancérigène, toujours selon le Times. 
    "Les méthodes utilisées par l'EUGT aux Etats-Unis étaient 
mauvaises, elles étaient immorales et répugnantes", a déclaré 
Matthias Müller, le président du directoire de Volkswagen, lors 
d'une réception de nouvel an lundi soir à Bruxelles, réagissant 
pour la première fois aux révélations du quotidien américain.  
    "Je regrette que Volkswagen ait été impliqué dans cette 
affaire en tant que l'un des parrains de l'EUGT", a-t-il ajouté. 
    D'après le New York Times et le Stuttgarter Zeitung, 
l'organisme de recherche était totalement financé par 
Volkswagen, Daimler  DAIGn.DE  et BMW  BMWG.DE . Les trois 
constructeurs ont dénoncé ces tests dès samedi.  
    Le Stuttgarter Zeitung a de son côté rapporté dimanche que 
l'EUGT avait fait procéder à une étude scientifique sur les 
effets du dioxyde d'azote - que l'on trouve dans les gaz 
d'échappement - sur des cobayes humains, environ 25 jeunes gens 
en bonne santé.  
    Le gouvernement allemand a qualifié lundi ces tests, qu'ils 
soient effectués sur des hommes ou des singes, 
d'"injustifiables".   
 
 (Maria Sheahan; Jean-Stéphane Brosse pour le service français) 
 

Valeurs associées

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • 99POG57
    30 janvier09:52

    le groupe lui meme est repugnant

    Signaler un abus

  • alsa1234
    30 janvier09:40

    VW a financé, entre autres, cet institut de recherche EUGT. Plus hypocrite que moi, tu meurs !

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer