Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Le Parlement tunisien approuve une loi d'amnistie contestée

Reuters13/09/2017 à 22:19
 (Actualisé avec adoption du projet de loi) 
    TUNIS, 13 septembre (Reuters) - Le Parlement tunisien a 
approuvé mercredi un projet de loi contesté dans la rue et par 
l'opposition qui octroie une amnistie aux responsables 
gouvernementaux accusés de corruption sous l'ancien régime de 
Zine Ben Ali. 
    Proposé en 2015 par le président Beji Caïd Essebsi, le texte 
a suscité de vives critiques, ce qui a retardé sa présentation 
devant la Chambre des députés. 
    Lors du débat parlementaire, des députés d'opposition ont 
chanté l'hymne national dans l'hémicycle en signe de 
protestation, provoquant une suspension de séance avant de 
quitter les lieux pour ne pas prendre part au vote.  
    A l'extérieur, des dizaines de manifestants s'étaient réunis 
pour protester eux aussi aux cris de "Cette loi ne passera pas". 
    Le projet initial a été amendé et l'amnistie prévue par la 
loi dite de "réconciliation économique" ne concerne plus par 
exemple les hommes d'affaires corrompus s'étant enrichis durant 
les vingt-quatre années passées au pouvoir par Zine Ben Ali 
jusqu'à sa chute en janvier 2011. 
    Mais ses détracteurs estiment qu'il s'agit d'un pas en 
arrière majeur par rapport aux acquis de la "Révolution de 
jasmin". 
    "Je vous félicite pour le retour de l'Etat dictatorial et la 
réconciliation avec les corrompus", a commenté le député 
d'opposition Ahmed Seddik, élu du Front populaire. "Les 
Tunisiens ne vous pardonneront pas", a-t-il ajouté. 
    Ammar Amroussia, un autre député de l'opposition, a dénoncé 
une loi qui, a-t-il dit, est un "stade avancé de la 
contre-révolution". 
    Les responsables gouvernementaux ont fait valoir qu'il était 
temps de tourner la page et prônent la réconciliation, comme ce 
fut le cas ailleurs sur le continent africain, dans l'Afrique du 
Sud post-apartheid ou au Rwanda après le génocide de 1994. 
    Les élus d'Ennahda et de Nidaa Tounès, favorables au projet, 
ont rejeté les "méthodes inacceptables" de l'opposition et son 
"rejet de la démocratie", selon les termes du député Sofiane 
Toubel, élu Nidaa Tounès.     
 
 (Tarek Amara; Gilles Trequesser pour le service français) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.