Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Le pape va rencontrer des réfugiés Rohingyas au Bangladesh

Reuters30/11/2017 à 12:39
 (Actualisé avec conseiller de la Première ministre, contexte) 
    par Philip Pullella et Krishna N. Das 
    DACCA, 30 novembre (Reuters) - Le pape François est arrivé 
jeudi au Bangladesh où il doit rencontrer des réfugiés musulmans 
Rohingyas, qui ont été 625.000 à fuir les violences en Birmanie 
depuis trois mois. 
    Le chef de l'Eglise catholique arrivait de Birmanie où, 
pendant sa délicate visite de quatre jours et suivant les 
recommandations de ses conseillers, il n'a pas prononcé une 
seule fois en public le mot Rohingya afin de ne pas heurter les 
autorités birmanes, qu'il a cependant invitées à respecter les 
droits de toutes les communautés. 
    La Birmanie est accusée de mener une politique de "nettoyage 
ethnique" visant les Rohingyas après une tentative 
d'insurrection armée à la fin août dans l'Etat de Rakhine 
(Arakan). 
    Le pape doit rencontrer vendredi un groupe de réfugiés 
Rohingyas à Dacca, capitale du Bangladesh, un pays 
majoritairement musulman. 
    "En Birmanie, il n'a même pas prononcé le mot 'Rohingya'", a 
déploré H.T. Imam, conseiller politique de la Première ministre 
bangladaise Sheikh Hasina. "Ici, nous avons hâte de savoir ce 
qu'il va dire." 
    Le pape a été accueilli par le président bangladais Abdul 
Hamid à l'aéroport de Dacca. Les deux hommes doivent prononcer 
des discours dans la journée, au sujet notamment de la crise des 
réfugiés. 
    Lors d'une conférence de presse avant de quitter la 
Birmanie, le porte-parole du Vatican, Greg Burke, a déclaré que 
la diplomatie vaticane n'était pas "infaillible" mais que le 
seule présence du pape avait permis d'attirer encore plus 
l'attention du monde sur le sort des réfugiés. 
    S'il n'a pas prononcé lors de sa visite en Birmanie le nom 
des Rohingyas, François a cependant invité les dirigeants 
birmans à respecter "tous les groupes ethniques et leur 
identité". 
    "Les différences religieuses ne doivent pas être une source 
de division et de méfiance mais plutôt une force", a-t-il dit, 
plaidant pour "l'unité, le pardon et la tolérance". 
    "L'avenir de la Birmanie doit être la paix, une paix fondée 
sur le respect de la dignité et des droits de chaque membre de 
la société, le respect de chaque groupe ethnique et de son 
identité, le respect de la loi et d'un ordre démocratique qui 
permet à chaque individu et à chaque groupe, sans en exclure 
aucun, d'apporter sa contribution légitime au bien commun", a 
souligné le chef de l'Eglise catholique. 
    L'armée birmane rejette les accusations portées contre elle 
depuis août - meurtres, viols, tortures et déplacements forcés 
de population. 
    Une grande majorité de Birmans voit les Rohingyas comme des 
immigrés vivant illégalement dans l'Etat de Rakhine. 
    Ils sont apatrides et la plupart d'entre eux n'ont pas de 
papiers d'identité birmans. Ils sont plus volontiers qualifiés 
de "Bengalis" que de "Rohingyas" pour insister sur leur origine 
étrangère. 
 
 (Avec Yimou Lee à Rangoun et Serajul Quadir à Dacca; 
Jean-Philippe Lefief et Guy Kerivel pour le service français) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

valeur

dernier

var.

5084.66 -0.63%
1.1515 -0.13%
5.196 -1.67%
1.57 -4.85%
29.64 -4.33%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.