Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le nouveau gérant d'Hermès veut développer textile et mode homme

Reuters04/06/2013 à 22:43

LE NOUVEAU GÉRANT D'HERMÈS VEUT DÉVELOPPER TEXTILE ET MODE HOMME

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - Axel Dumas, qui vient de prendre la co-gérance d'Hermès International, entend poursuivre la stratégie de diversification du groupe au-delà des métiers du cuir en accélérant notamment le développement de la division soie et textile et celui du prêt-à-porter masculin.

Issu de la sixième génération des héritiers de Thierry Hermès, Axel Dumas, 42 ans, va diriger un groupe qui a compté, ces dernières années, parmi les meilleures performances du secteur du luxe et qui a fait la preuve de sa résistance face aux aléas de l'économie mondiale.

En l'espace de neuf ans, sous la houlette de Patrick Thomas, les ventes ont été multipliées par plus de 2,5, grâce notamment au développement de la griffe en Asie-Pacifique, et la marge opérationnelle a atteint le record de 32,1%, contre 27% en 2004.

Aujourd'hui, Axel Dumas entend accélérer la montée en puissance de la division soie-textile (12% des ventes), celle des célèbres "carrés", et celle du prêt-à-porter masculin porté par une demande explosive.

"Il y a aussi beaucoup de potentiel dans ces métiers, mais aussi dans la bijouterie et la chaussure", a-t-il dit à la presse en marge de l'assemblée générale d'Hermès.

La maroquinerie, division phare du groupe, pèse encore pour 46% des ventes.

PRÉSERVER L'UNITÉ FAMILIALE

Axel Dumas a indiqué qu'il se fixait également comme priorité de sécuriser les savoir-faire pour "accompagner la croissance sans baisser la qualité des produits".

Hermès poursuivra donc sa stratégie de partenariats ou d'acquisitions, comme il l'a déjà fait dans les montres ou les tanneries.

"Il faudra aussi voir comment se développer, et à quel rythme, dans les nouveaux marchés du Moyen-Orient ou d'Asie du Sud-Est", a-t-il ajouté, évoquant également la nécessité de mener une réflexion sur le digital, où Hermès reste peu présent.

Le nouveau patron d'Hermès entend aussi préserver une "unité familiale déjà bien incarnée" dans la holding H51 qui sanctuarise la majorité du capital détenue par la famille, face au groupe de luxe LVMH qui en détient aujourd'hui 22,6%.

Cette unité a cependant été battue en brèche par le rapport de l'AMF, qui a révélé qu'une majorité des actions Hermès apportées en garantie aux banques pour le montage des "equity swaps" de LVMH avaient été cédées par Eric Frémond gestionnaire de fortune de Nicolas Puech, membre de la famille Hermès et qui détenait encore près de 6% du capital du groupe à la fin 2012.

Interrogé sur cette question, Patrick Thomas a déclaré que "personne n'a compris comment les swaps ont été couverts et par qui. L'AMF n'y voit pas clair et nous non plus".

Après deux ans d'enquête, l'AMF a estimé que LVMH avait bel et bien préparé une opération financière en montant au capital d'Hermès via des instruments financiers et qu'il aurait dû en informer le marché dès juin 2010.

L'AMF vient de requérir l'amende maximale de 10 millions d'euros à l'encontre de LVMH et la décision de la commission des sanctions est attendue d'ici le 31 juillet.

Dans une interview accordée au Figaro, le vice-président de LVMH, Pierre Godé, indique que le géant du luxe a décidé de déposer une plainte pénale avec constitution de partie civile en réaction aux propos d'Hermès à son encontre.

"Nous ne comprenons pas l'hostilité des dirigeants (d'Hermès). Nous ne menaçons en rien le contrôle. Nous n'attendons qu'une chose: être traités comme tout actionnaire mérite de l'être", dit-il.

Axel Dumas prend la co-gérance du groupe aux côtés de Patrick Thomas jusqu'à ce que ce dernier quitte ses fonctions, fin 2013.

Pascale Denis, édité par Matthias Blamont

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.