1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Le moral des ménages allemands se maintient au beau fixe
Reuters26/03/2014 à 10:04

LE MORAL DES MÉNAGES ALLEMANDS SE MAINTIENT À UN PIC DE SEPT ANS

BERLIN/FRANCFORT (Reuters) - Le moral des ménages est resté à un pic de plus de sept ans à l'approche du mois d'avril, mais l'humeur des consommateurs pourrait s'assombrir si les crispations autour de la Crimée s'enveniment davantage, montre l'enquête mensuelle du cabinet d'études GfK publiée mercredi.

Son indice de confiance, censé mesurer les perspectives de la consommation le mois prochain, s'est inscrit à 8,5, au plus haut depuis janvier 2007, comme le mois précédent et conformément aux attentes des économistes interrogés par Reuters.

Un indice supérieur à zéro signale une croissance de la consommation privée.

"L'humeur des consommateurs en Allemagne est une nouvelle fois restée au beau fixe en mars", a déclaré Rolf Bürkl, analyste chez GfK.

Le cabinet d'études a toutefois mené son enquête avant le référendum organisé le 16 mars en Crimée, qui a précipité l'annexion de ce territoire ukrainien par la Russie.

Selon Rolf Bürkl, si la situation géopolitique devait se détériorer - une évolution qui entraînerait un durcissement des sanctions déjà prises par l'Occident contre la Russie - les consommateurs pourraient se montrer moins optimistes.

D'autres indicateurs mesurant le sentiment en Allemagne, comme les enquêtes ZEW et Ifo, ont reculé en raison de craintes de voir la situation en Ukraine compliquer les relations avec la Russie, un important partenaire commercial pour le pays.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

5194.41 -0.03%
1.13532 +0.06%
21.06 +1.54%
25.12 -0.79%
2.09 +20.60%

Les Risques en Bourse

Fermer