1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Le ministre italien de l'Economie dément vouloir démissionner

Reuters07/12/2018 à 12:34
    ROME, 7 décembre (Reuters) - Le ministre italien de
l'Economie, Giovanni Tria, ne compte pas démissionner vendredi
comme l'ont annoncé plusieurs journaux, a déclaré sa
porte-parole. 
    Les rumeurs de départ de Giovanni Tria sont récurrentes
depuis que le gouvernement composé par la Ligue d'extrême droite
et le Mouvement 5 Etoiles (antisystème) a présenté ses
prévisions économiques pour le budget en septembre dernier. 
    Le projet de budget 2019, qui prévoit un objectif de déficit
budgétaire à 2,4% du produit intérieur brut, est rejeté par la
Commission européenne.
    Giovanni Tria, qui n'appartient ni à la Ligue ni au M5S, n'a
pas participé jeudi à une réunion sur le budget entre le
président du Conseil Giuseppe Conte et les deux dirigeants du
M5S et de la Ligue, Luigi Di Maio et Matteo Salvini. 
    La Stampa écrit que le M5S réclame la démission de Tria, lui
reprochant trop de concessions envers Bruxelles, mais que la
Ligue s'oppose à son départ. 
    Luigi Di Maio a démenti vendredi que son parti souhaitait la
démission du ministre de l'Economie, expliquant que ce dernier
fait "du très bon travail" et qu'"on ne change pas une équipe
qui gagne".
    Il Giornale rapporte de son côté que Tria s'est plaint que
chacune de ses décisions soit sans cesse remise en cause par les
dirigeants de la Ligue et du M5S. 
    "Je ne peux plus supporter cela", aurait écrit Tria dans un
texto envoyé à un ami de longue date, Renato Brunetta, ancien
ministre et membre du parti Forza Italia de Silvio Berlusconi. 
    "On me tend sans arrêt des embuscades", a-t-il ajouté. "La
seule chose qui m'intéresse est de sauver le pays. C'est ce qui
me guide. Autrement, si ce n'était que moi..." 
    
    
    
    lma Stampa 
    
    
    

 (Jean-Stéphane Brosse pour le service français)
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

3.355 -12.86%
CGG
1.15 -2.79%
1.13075 0.00%
14.54 -0.38%
60.3 -2.28%

Les Risques en Bourse

Fermer