Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le métier de conseiller en gestion de patrimoine indépendant évolue

Le Revenu12/11/2013 à 17:44

© Fotolia

(lerevenu.com) - Pour ses 20 ans, Axa Thema, en partenariat avec Périclès Consulting, a mené une étude auprès des CGPI sur l'évolution du métier.

Axa Thema, plateforme de solutions d'investissements à destination des conseillers en gestion de patrimoine indépendants (CGPI) a réalisé une étude auprès de 147 CGPI qui met en exergue quelques idées phares sur l'évolution de leur métier. Lors de cette première assise de la profession, trois thèmes majeurs ont été abordés : la transformation du métier, les nouveaux territoires (retraite, prévoyance, dépendance) et les outils de fidélisation.
La transformation du métier

En dix ans, le métier de CGPI a beaucoup évolué. Le rapport entre le temps consacré à la démarche commerciale et les tâches administratives s'est inversé. Aujourd'hui, deux tiers du temps est consacré à la partie administrative du métier et un tiers seulement à l'approche commerciale.

Le démarchage reste traditionnel : bouche-à-oreille (37%), recommandation (34%) et prescription (23%). Mais le contexte actuel rend cette approche plus difficile. En revanche, l'approche du client via la segmentation de la clientèle s'affine.

La rémunération provient essentiellement des commissions. Mais les honoraires prennent désormais une place non négligeable pour une faible majorité des CGPI. Ainsi, 58% facturent des honoraires pour une part supérieure ou égale à 25% de leur chiffre d'affaires. 

La conquête de nouveaux territoires

La retraite apparaît comme un levier de croissance important pour la plupart des CGPI (77%). Inversement, la prévoyance n'est que très peu identifiée comme un levier de croissance.

Le nouveau produit d'assurance vie qui devrait être baptisé «euro-croissance» ne semble, à ce stade, pas convaincre les CGPI. 28% seulement des sondés estiment qu'il devrait être un succès.

Les CGPI envisagent davantage la conquête de nouveaux segments de clientèle (78%) que la conquête de nouveaux univers de produits (66%) pour développer leur activité.

Les outils de fidélisation au service du métier

Malgré un penchant affirmé pour l'ère du digital, les CGPI plébiscitent les pratiques commerciales traditionnelles.

Les outils (notamment agrégateurs et simulateurs) sont dans 56% des réponses devenus incontournables dans le cadre de la relation client.

Les supports mobiles (surtout les smartphones) sont désormais utilisés par 68% des CGPI dans le cadre de démarches commerciales.

Enfin, dans trois quarts des cas, les CGPI ne souhaitent pas donner accès au client aux arbitrages en ligne.

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.