Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le marché pétrolier plus dynamique aux Etats-Unis qu'en Chine

Reuters16/06/2014 à 15:28

LE MARCHÉ PÉTROLIER AMÉRICAIN, SOUTENU PAR LE PÉTROLE DE SCHISTE, DÉPASSE CELUI DE LA CHINE

par Ron Bousso

LONDRES (Reuters) - La consommation de pétrole aux Etats-Unis a progressé plus que partout ailleurs dans le monde en 2013, Chine y compris, en raison notamment de l'explosion du pétrole de schiste, montre une étude réalisée par BP publiée lundi.

La consommation américaine de pétrole a augmenté de 400.000 barils par jour (bpj) l'an dernier, un record mondial qui permet aux Etats-Unis de dépasser la Chine, deuxième du classement avec 390.000 bpj supplémentaires, pour la première fois depuis 1999.

Les Etats-Unis ont également vu leur production annuelle augmenter de manière record pour la deuxième année consécutive avec 1,1 million de bpj supplémentaires en 2013, montre le rapport annuel des statistiques de l'énergie réalisé par BP et considéré comme une référence.

La consommation de pétrole aux Etats-Unis a bénéficié d'une expansion du secteur industriel à la faveur de la reprise de la première économie du monde, explique l'économiste en chef de BP, Christof Ruhl.

La Chine a souffert parallèlement d'un ralentissement de sa croissance, entraîné notamment par une baisse de la consommation de gazole, reflet traditionnel de la croissance économique globale d'un pays.

Les chiffres chinois présentent cependant une contradiction. La croissance de la consommation s'est ainsi ralentie à 4,7% en 2013 alors que le produit intérieur brut (PIB) a augmenté dans le même temps de 7,7%, selon les statistiques officielles.

"Aux Etats-Unis, c'est facile à comprendre: si vous avez beaucoup d'énergie bon marché produite localement qui alimente l'industrie, cela se réflétera dans les chiffres du PIB. Il est plus difficile d'expliquer le ralentissement des chiffres de l'énergie en Chine", note Christof Ruhl.

Si la consommation a nettement augmenté dans le monde en 2013, notamment grâce aux Etats-Unis, il n'en pas été de même pour la production, qui n'a augmenté que de 560.000 bpj, soit 0,6%, en raison notamment d'un dérèglement de la production lié aux tensions géopolitiques en Libye, au Nigeria et en Irak.

Ces déséquilibres ont cependant été largement compensés par les hausses record de la consommation et de la production aux Etats-Unis, ce qui a permis une stabilité des prix depuis trois ans et la volatilité la plus faible depuis le début des années 1970, explique Christoph Ruhl.

Toujours selon le rapport annuel de BP, les réserves garanties de gaz naturel dans le monde s'élevaient à 185.700 milliards de mètres cubes fin 2013, soit davantage que les 185.300 milliards de m3 évalués en 2012. Les réserves actuelles suffisent à assurer la production mondiale pendant près de 55 ans.

Les principales compagnies pétrolières ont augmenté pour leur part leurs réserves de pétrole, qui s'élevaient fin 2013 à 1.687,9 milliards de barils, soit assez pour garantir la production au niveau actuel pendant plus de 53 ans.

(Patrick Vignal pour le service français, édité par Véronque Tison)


Mes listes

valeur

dernier

var.

20.05 +23.01%
37.78 +0.64%
5436.84 +0.44%
13.63 +0.07%
0.5 0.00%
189.35 -0.50%
1.96 -1.01%
1.205 -10.87%
51.5 +0.68%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.