Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

KERING (Ex: PPR)

480.00EUR
-0.29% 
Ouverture théorique 480.00
indice de référence CAC 40

FR0000121485 KER

Euronext Paris données temps réel
Politique d'exécution
  • ouverture

    485.70

  • clôture veille

    481.40

  • + haut

    491.70

  • + bas

    478.00

  • volume

    279 238

  • valorisation

    60 614 MEUR

  • capital échangé

    0.22%

  • dernier échange

    21.06.18 / 17:35:03

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    451.20

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    508.80

  • Éligibilité

    SRD

    Qu'est-ce que le SRD ?

    Fermer
    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

    Créer une alerte sur le cours de la valeur KERING (Ex: PPR)

    Fermer
  • + Portefeuille

    Ajouter KERING (Ex: PPR) à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter KERING (Ex: PPR) à mes listes

    Fermer

Le marché mondial du luxe vu en hausse de 2% à 4% en 2017-Bain

Reuters29/05/2017 à 11:00
    * Bain tablait en octobre sur une croissance de 1% à 2% en 
2017 
    * Chine et Europe compensent la sous-performance des USA 
    * Le chiffre d'affaires du secteur attendu à 254-259 mds en 
2017 
    * Bain voit les ventes mondiales à 280-290 milliards d'ici 
2020 
 
    par Dominique Vidalon 
    PARIS, 29 mai (Reuters) - Le marché mondial du luxe devrait 
croître plus que prévu cette année, la progression des dépenses 
de la clientèle en Chine et en Europe compensant le 
ralentissement observé aux Etats-Unis et en Asie du Sud-Est, 
selon les prévisions du cabinet de conseil Bain & Co. 
    Les ventes mondiales de produits de luxe sont attendues en 
hausse de 2% à 4% en 2017 à taux de change constants - contre 
une prévision de 1% à 2% avancée en octobre -, montre l'étude 
publiée lundi par Bain et la fédération italienne de l'industrie 
du luxe Altagamma. 
    Le chiffre d'affaires total du secteur devrait atteindre 254 
à 259 milliards d'euros cette année, après avoir stagné en 2016 
à changes constants à 249 milliards d'euros. 
    "Après une année 2016 difficile, le premier trimestre 2017 a 
apporté un certain soulagement à l'industrie du luxe. La 
poursuite du rapatriement de la consommation chinoise et les 
perspectives positives en Europe tant au niveau de la clientèle 
locale que des touristes soutiendront la croissance du marché 
mondial durant le reste de l'année", commente Claudia D'Arpizio, 
associée chez Bain.   
    Le secteur a souffert ces deux dernières années de la baisse 
de la fréquentation touristique en Europe du fait des menaces 
d'attentats, du décrochage du marché à Hong Kong et du 
ralentissement de la demande en Chine.    
    "C'est une croissance plus saine qu'avant. C'est pourquoi 
nous avons révisé notre prévision du marché pour cette année. Il 
y a une réelle surperformance de certains acteurs", a déclaré à 
Reuters Federica Levato, également associée chez Bain et 
coauteur de l'étude.  
    Le cabinet de conseil n'évoque pas les groupes de luxe 
individuellement. Mais les grands noms du secteur comme LVMH 
 LVMH.PA , Kering  PRTP.P  et Hermès  HRMS.PA  ont tous publié 
de solides résultats financiers au titre du premier trimestre. 
      
     
    CROISSANCE MODÉRÉE D'ICI À 2020 
    L'Europe, où le consommateur a retrouvé confiance et qui 
voit revenir les touristes, devrait afficher la plus forte 
croissance du marché du luxe cette année, avec des ventes vues 
en hausse de 7% à 9%. L'Espagne, perçue comme une destination 
sûre, et la Grande-Bretagne, où le vote pro-Brexit a affaibli la 
livre sterling, suscitent l'engouement des clientèles 
étrangères. 
    Le rebond est aussi à l'oeuvre en Chine continentale, où la 
clientèle locale préfère de plus en plus acheter sur place, et 
les ventes devraient y croître de 6% à 8%.  
    Ailleurs en Asie, en revanche, Bain table sur un recul de 2% 
à 4%. Si le marché s'améliore à Hong Kong, Macao et Singapour, 
Taiwan et l'Asie du Sud-Est font face à une baisse de la 
fréquentation touristique en provenance notamment de Chine et de 
Corée du Sud, impactée par les turbulences politiques. 
    Quant aux Etats-Unis, premier marché mondial du luxe, ils 
continuent à sous-performer, pénalisés par le dollar fort et les 
incertitudes liées à l'arrivée de Donald Trump à la Maison 
blanche, notamment une hausse potentielle des tarifs douaniers. 
    Dans les années à venir, le marché mondial du luxe devrait 
afficher un taux de croissance annuelle modéré de l'ordre de 3% 
à 4% pour atteindre 280 à 290 milliards d'euros d'ici 2020, 
soutenu par la montée des classes moyennes chinoises et la 
reprise sur les marchés matures. 
    D'ici 2025, les "millennials" et la génération Z - jeunes 
adultes nés après 1980 imprégnés de la culture du numérique, qui 
consomment autrement et préfèrent dépenser en loisirs plutôt 
qu'en produits de luxe - représenteront 45% de la clientèle du 
marché global du luxe, pour plus de la moitié des Asiatiques. 
     
    L'étude de Bain sur le marché mondial du luxe: 
    http://bit.ly/2qy1SS0 
     
 
 (Dominique Rodriguez pour le service français) 
 

Valeurs associées

Mes listes

valeur

dernier

var.

7.534 +0.43%
0.063 -8.13%
5316.01 -1.05%
1.61 -28.44%
82.48 -1.76%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.