Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le marché du travail américain moins flexible qu'en 1990

Reuters22/08/2014 à 17:27

LE MARCHÉ DU TRAVAIL AMÉRICAIN MOINS FLEXIBLE QU'EN 1990, SELON UNE ÉTUDE

JACKSON HOLE Etats-Unis (Reuters) - Le marché du travail américain a perdu de son dynamisme depuis 1990, les salariés ayant plus de mal à quitter leur emploi et le processus de création et de destruction des emplois ayant ralenti, conclut une étude présentée vendredi aux dirigeants de banques centrales réunis à Jackson Hole, dans l'Etat américain du Wyoming.

Conduite par deux économistes spécialistes de l'emploi, cette étude suggère que les Etats-Unis perdent au fil des ans l'un de leurs principaux atouts économiques, à savoir un flux régulier de travailleurs naviguant d'un emploi à l'autre et un taux de rotation important lié aux créations et disparitions d'entreprises.

Elle explique cette évolution par plusieurs facteurs, comme le poids croissant des grands distributeurs, qui provoque la disparition d'entreprises moins efficaces, le vieillissement de la population active, moins encline à changer d'emploi avec l'âge, ou encore l'accumulation de réglementations et d'exigences de formation, qui rend plus difficile l'accès à certains emplois.

Ces facteurs et d'autres ont eu pour effet une diminution de 25% de la "fluidité" mesurée du marché du travail depuis 1990 et cette tendance pourrait se traduire par une diminution du taux d'emploi, de la productivité et des salaires, ajoutent Steven Davis, de l'Université de Chicago, et John Haltiwanger (Université du Maryland) dans cette étude préparée pour le symposium annuel de Jackson Hole.

Cette conférence, organisée par la Banque fédérale de réserve de Kansas City, est consacrée cette année au marché du travail, l'emploi et les salaires étant devenus l'un des principaux déterminants de la politique monétaire de la Fed.

UNE ÉCONOMIE MOINS DYNAMIQUE ?

Janet Yellen, la présidente de la banque centrale américaine, a expliqué ces derniers mois que les indicateurs économiques tels que le taux de chômage - qui a diminué plus rapidement que prévu - ne reflètent qu'incomplètement l'évolution actuelle du marché du travail, également marquée par la stagnation des salaires et la concentration des nouveaux emplois dans le bas de l'échelle salariale.

De ce point de vue, l'étude de Davis et Haltiwanger, qui sera la première présentée vendredi à Jackson Hole, met en avant plusieurs motifs de préoccupation.

Sur la base de données portant sur un grand nombre de secteurs, de zones géographiques et de catégories démographiques, elle conclut à une baisse d'environ 25% du taux de création et de disparition des emplois entre 1990 et 2013.

Cette baisse du taux de rotation de l'emploi pourrait avoir des conséquences importantes pour les Américains les moins qualifiés, notamment un allongement des périodes de chômage si les nouveaux emplois ne se créent plus aussi vite qu'auparavant, et des difficultés à progresser au sein d'une même entreprise ou à changer d'employeur.

"La perte de fluidité du marché du travail suggère que l'économie américaine est devenue moins dynamique et moins réactive au cours des dernières décennies", concluent les deux économistes.

"Il y a de bonnes raisons d'être inquiet (...) Un retour à un niveau d'emploi élevé durable est improbable sans amélioration de la fluidité du marché du travail."

(Howard Schneider,; Marc Angrand pour le service français)


Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.