Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Le marché automobile français démarre 2014 sur une note stable

Reuters03/02/2014 à 14:46

LES IMMATRICULATIONS EN FRANCE

par Gilles Guillaume

PARIS (Reuters) - Les immatriculations de voitures neuves en France ont augmenté de 0,5% en janvier, débutant 2014 sur une note stable après quatre années consécutives de baisse.

Le marché automobile français, comme le marché européen, cesse de se dégrader depuis plusieurs mois, mais à un niveau très faible. Sur l'ensemble de 2013, il a encore baissé de 5% à 6% pour se retrouver à son plus bas niveau depuis vingt ans.

"On est encore loin de pouvoir parler d'une dynamique de reprise car en janvier, on part de comparatifs déjà historiquement très faibles", dit Flavien Neuvy, directeur de l'Observatoire Cetelem de l'automobile.

Il s'est immatriculé le mois dernier 125.477 voitures neuves, selon les chiffres publiés lundi par le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA). Janvier 2014 ayant compté le même nombre de jours ouvrables que janvier 2013, la hausse est identique en données brutes et en données corrigées des jours ouvrables.

Le CCFA se dit conforté dans sa prévision d'un marché étale ou en légère hausse sur l'ensemble de l'année.

"Ces chiffres caractérisent une année qui s'annonce très stable", ajoute François Roudier, porte-parole du CCFA.

"Mais l'activité économique en France reste très incertaine, les immatriculations de véhicules utilitaires (-7,7%) constituent un bon baromètre de cette incertitude", dit-il à Reuters.

Bernard Cambier, directeur commercial de Renault France, juge pour sa part le recul du marché des fourgons et fourgonnettes "plus préoccupant qu'inquiétant" car il y voit le contrecoup d'un mois de décembre particulièrement vigoureux.

Renault anticipe une hausse de 1% du marché automobile français en 2014, et l'Observatoire Cetelem une croissance de 2%.

PRIME AUX NOUVEAUX MODÈLES

Grâce notamment à un flot particulièrement nourri de nouveautés, les groupes français ont fait mieux en janvier que leurs concurrents étrangers, enregistrant une hausse de 8,8% tandis que les groupes étrangers subissent une baisse de 9,5%.

La part de marché des Français dans l'Hexagone a ainsi dépassé 59% le mois dernier, leur permettant d'aligner les 14 voitures les plus vendues. La première d'une marque étrangère, la Golf de l'allemand Volkswagen, ne pointe qu'à la 15e place.

PSA Peugeot Citroën, à la peine pendant une bonne partie de 2013, a vu ses immatriculations augmenter de 6% et le groupe Renault (marques Renault et Dacia) les siennes grimper de 12,4%.

Les immatriculations du groupe Volkswagen ont en revanche baissé de 9,1%.

La Peugeot 208 est repassée devant la Renault Clio 4 comme la voiture la plus vendue en France. Suivent la Citroën C3, la Dacia Sandero - voiture la plus vendue auprès des seuls particuliers - et le Renault Captur qui a redistancé le Peugeot 2008 sur le segment à forte croissance des petits 4X4 urbains.

Le poids des petites voitures, de plus en plus souvent proposées avec les nouvelles motorisations essence trois cylindres, explique en partie la forte baisse de sept points de la part du diesel dans les immatriculations de voitures neuves en janvier. Ce carburant représentait le mois dernier 64% du marché, contre 71% il y a un an.

Edité par Dominique Rodriguez

Mes listes

valeur

dernier

var.

85.51 -0.01%
11.465 -0.04%
17.79 -2.84%
71.68 -0.26%
741.09 -2.54%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.