Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le Luxembourg au coeur de la tourmente, Jean-Claude Juncker fragilisé

Boursorama06/11/2014 à 17:40

 

340 sociétés multinationales profiteraient des largesses fiscales du Luxembourg pour payer moins d'impôts selon l'enquête "LuxLeaks"

 

Les révélations sur les pratiques fiscales contestables du Grand-Duché du Luxembourg fragilisent la position de Jean-Claude Juncker, l'actuel président de la Commission européenne qui fut Premier ministre du Grand-Duché pendant 18 ans.

A peine installé à la tête de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker apparaît déjà en difficulté. Une enquête internationale coordonnée par 40 médias internationaux révèle en effet que le Luxembourg serait au centre d'un système d'évasion fiscale massive au profit des sociétés multinationales. Pour l'ancien Premier ministre du Grand-Duché de 1995 à 2013, ces révélations tombent au plus mal...

Le nouveau chef de la Commission européenne est en effet habitué aux sorties fracassantes et n'est pas le dernier à faire la leçon aux autres chefs d'Etat et de gouvernement. Alors que Bruxelles vient de remettre en question les prévisions de croissance et de déficit de plusieurs pays européens, et en particulier de la France, Jean-Claude Juncker persiste et signe, histoire que tout le monde soit prévenu. « Je ne suis pas un type qui tremble devant les Premiers ministres ou autres instances » a-t-il martelé mercredi à l'occasion de sa première conférence de presse. Adepte de l'humour grinçant, le Luxembourgeois dégaine à tout va... allant jusqu'à traiter de « menteurs » Matteo Renzi et David Cameron.

Subventions déguisées

Or, la révélation du scandale « LuxLeaks » met à jour l'accord passé entre le Grand-Duché et 340 sociétés multinationales (Apple, Amazon, Ikea, Pepsi etc.) afin d'optimiser leur fiscalité.  Une pratique légale appelée « tax ruling » et qui consiste pour l'entreprise à demander à l'avance comment sa situation fiscale sera traitée afin d'obtenir certaines garanties juridiques. Le Luxembourg se voit ainsi reprocher d'accorder des subventions déguisées à des multinationales comme Amazon ou Fiat. De nombreuses entreprises profitent de la souplesse des règles fiscales en application dans le Grand-Duché pour transférer leurs profits via la création d'une filiale, d'une holding ou en déplaçant leur siège social.

Outre les entreprises, les fonds d'investissement se ruent au Luxembourg pour profiter de la faiblesse de l'imposition (taxe de 0,01% sur les actifs gérés). En quelques années, ce petit pays est ainsi devenu la deuxième place mondiale pour la gestion d'actifs avec 3.800 fonds distribués représentant plus de 2.400 milliards d'euros d'actifs !

L'enquête menée sur plus de six mois et qui comprend 28.000 pages de documents obtenus par le Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ) met ainsi en difficulté Jean-Claude Juncker alors que certaines voix réclament déjà sa démission. Si le Premier ministre du Luxembourg a de son côté réagi en faisant savoir que le Grand-Duché n'avait pas enfreint la législation internationale, la Commission n'a pas exclu des sanctions contre le Luxembourg. Petite revanche pour Michel Sapin, sommé la semaine passée de revoir sa copie auprès de Bruxelles. Le ministre des finances français a fait savoir que « l'optimisation fiscale n'était (plus) acceptable pour personne ». Après les critiques adressées à Pierre Moscovici lors de son audition au Parlement européen en tant que commissaire français chargé des affaires économiques, nul doute que le gouvernement français ne verra pas d'un mauvais œil la polémique se déplacer sur Jean-Claude Juncker qui fait désormais figure de donneur de leçons sur la sellette.

Julien Gautier

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.