1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le loueur d'avions DAE renonce à une grosse commande
Reuters30/09/2019 à 11:10

    DUBAI, 30 septembre (Reuters) - Dubai Aerospace Enterprise
(DAE), faute d'être parvenu à un accord avec Airbus  AIR.PA  et
Boeing  BA.N  sur une commande de 400 monocouloirs, va
privilégier une acquisition pour étendre sa flotte, a déclaré
son directeur général à Reuters.
    DAE, qui figure parmi les principaux loueurs d'avions au
monde depuis l'achat en 2017 du loueur dublinois AWAS,
envisageait une commande massive de 400 monocouloirs auprès des
constructeurs aéronautiques européen et américain. 
    Selon le directeur général de DAE Firoz Tarapore, qui juge
qu'à l'heure actuelle les prix et les termes imposés par les
constructeurs sont "complètement surévalués", le loueur émirati
pourrait réexaminer l'éventualité d'une commande dans deux ans,
lorsque les carnets de commandes se seront éclaircis. 
    Pour atteindre son objectif de doubler la taille de sa
flotte à 800 appareils dans les six à huit prochaines années,
l'entreprise publique émiratie compte désormais sur sa
croissance organique ainsi que sur l'acquisition de l'un de ses
concurrents. 
    "Je pense que notre ADN est plus en résonance avec une
grosse acquisition inorganique et de compléter cette transaction
inorganique avec de la croissance organique", a déclaré Firoz
Tarapore à Reuters.
    Selon lui, l'opération idéale consisterait à racheter une
cible disposant d'une flotte de 100 à 200 appareils et sans
commande en cours auprès d'un constructeur - mais les candidats
potentiels sont rares. 
    Ni Boeing ni Airbus n'étaient joignables dans l'immédiat
pour un commentaire au sujet de cette commande dont le montant
cumulé aurait pu atteindre plus de 40 milliards de dollars
(autour de 37 milliards d'euros) au prix catalogue, même si les
clients obtiennent le plus souvent une remise.

 (Myriam Rivet pour le service français, édité par Jean-Michel
Bélot)
 

Valeurs associées

Euronext Paris -0.71%
NYSE -1.73%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

1.08495 +0.59%
FDJ
30.345 +1.93%
58.35 -1.32%
0.27 -12.34%
44.295 -1.02%

Les Risques en Bourse

Fermer