1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le Japon affiche un déficit commercial record en janvier
Reuters20/02/2013 à 09:52

DÉFICIT COMMERCIAL JAPONAIS RECORD EN JANVIER

TOKYO (Reuters) - Le Japon a enregistré en janvier un déficit commercial record, les importations d'énergie ayant augmenté plus que prévu, mettant en avant un des risques causé par une politique susceptible de provoquer une dépréciation du yen.

La balance commerciale du Japon affiche sur le mois écoulé un déficit de 1.600 milliards de yens (12,8 milliards d'euros), supérieur à la prévision d'un déficit de 1.380 milliards de yens.

"Le déficit commercial risque de se creuser encore durant la plus grande partie de l'année, sinon l'année prochaine", dit Norio Miyagawa, économiste de Mizuho Securities Research & Consulting.

Depuis novembre, le yen a perdu 16% de sa valeur contre le dollar, dans un contexte d'anticipations d'une politique monétaire ultra-accommodante, souhaitée par le Premier ministre Shinzo Abe.

Les exportations ont augmenté de 6,4% en janvier en base annuelle, leur première hausse en huit mois, alors que le consensus donnait une hausse limitée à 5,6%.

Les importations ont bondi de 7,3% sur un an, bien au dessus de l'estimation moyenne d'une hausse de 1,6%, le Japon ayant importé plus de combustible fossile afin de compenser la fermeture de la quasi totalité des ses centrales nucléaires.

Depuis son arrivée au pouvoir en décembre, Shinzo Abe mène une politique de relance énergique d'une économie qui a subi trois trimestres consécutifs de contraction.

John Mair, Constance De Cambiaire pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • marshaka
    20 février08:44

    Super la politique de faire baisser la valeur de sa monnaie, résultat le prix des matières premières augmentent donc les entreprises voient leurs couts augmenter donc elles augmentent leur prix donc elles ne sont pas plus compétitives !

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

54.03 +3.51%
13.75 -0.98%
14.58 +7.84%
36.675 +4.19%
CGG
0.9018 +7.87%

Les Risques en Bourse

Fermer