1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le groupe Fiat Chrysler boude à son tour le Mondial de l'auto
Reuters28/05/2018 à 16:25

LE GROUPE FIAT CHRYSLER BOUDE À SON TOUR LE MONDIAL DE L'AUTO

PARIS (Reuters) - Le groupe Fiat Chrysler a décidé à son tour de bouder le prochain Mondial de l'auto, allongeant la liste des constructeurs qui brilleront par leur absence en octobre à la Porte de Versailles, à Paris.

Les marques Fiat, Abarth, Jeep et Alfa Romeo n'auront donc pas de stand au Mondial, rebaptisé Paris Motor Show, qui fêtera cette année ses 120 ans d'existence.

"Il n'y a plus de passage obligatoire à chaque salon international", a expliqué lundi à Reuters une porte-parole de Fiat Chrysler France. "A chaque fois, il y a une analyse pour savoir si le salon s'intègre dans la stratégie globale de lancement de nos nouveaux produits. Cette fois, ce n'est pas le cas."

Fiat rejoint la marque Volkswagen, qui n'aura pas non plus cette année de stand au salon pour la première fois de son histoire, ou encore Ford, Infiniti et Mazda.

Même Nissan, pourtant partenaire du français Renault et dont la Micra est fabriquée en France, et Opel, filiale de l'autre constructeur français PSA, feront l'impasse sur l'édition 2018.

Soucieuses de réduire leurs coûts et attirées par d'autres voies de communication (internet, événements sur mesure, participation à des rendez-vous technologiques à la mode), les marques automobiles tendent à délaisser le rituel des salons lorsqu'elles n'ont pas de nouveautés à y présenter.

Volvo, filiale du chinois Geely, avait la première brisé le tabou en décidant en 2014 de ne plus apparaître qu'à un seul salon par grande région du monde, et de conserver seulement Genève pour l'Europe.

Jean-Claude Girot, commissaire général du Mondial, a regretté qu'un grand nombre de marques se privent du rendez-vous populaire qu'incarne toujours le premier salon du monde par le nombre de visiteurs.

Pour tenter d'endiguer un phénomène qui frappe toutes les grand-messes automobiles, la prochaine édition du Mondial innovera avec une durée réduite, un espace dédié aux nouvelles formes de mobilité et d'usage de la voiture, un espace "Mondial Tech" consacré aux nouvelles technologies réservé aux entreprises et un partenariat avec le célèbre CES de Las Vegas.

(Gilles Guillaume, édité par Dominique Rodriguez)

Valeurs associées

Euronext Paris 0.00%
Euronext Paris 0.00%
Euronext Paris -100.00%
XETRA +1.10%

5 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • mim69005
    28 mai17:11

    Comment s'étonner que les constructeurs qui lancent leurs nouveaux modèles dès qu'ils les estiment prêts, sans attendre comme par le passé les 2 ou 3 salons phares mondiaux, qu'ils délaissent des expositions qui ne leur rapportent plus grand chose eu égard à l'effort financier que cela leur demande ? C'est la fin des grands raouts !

    Signaler un abus

  • mim69005
    28 mai17:11

    Comment s'étonner que les constructeurs qui lancent leurs nouveaux modèles dès qu'ils les estiment prêts, sans attendre comme par le passé les 2 ou 3 salons phares mondiaux, qu'ils délaissent des expositions qui ne leur rapportent plus grand chose eu égard à l'effort financier que cela leur demande ? C'est la fin des grands raouts !

    Signaler un abus

  • M9201057
    28 mai16:56

    Pour un pays qui déteste tant l'automobile, la richesse et la liberté et qui est si hargneux vis à vis de ceux qui ont le bon gout d'en acheter encore, je me dis qu'il fallait s'y attendre...

    Signaler un abus

  • M9201057
    28 mai16:55

    Pour un pays qui déteste tant l'automobile, la richesse et la liberté et qui est si hargneux vis à vis de ceux qui ont le bon gout d'en acheter encore, je me dis qu'il fallait s'y attendre...

    Signaler un abus

  • jean.coq
    28 mai16:44

    Le salon de l'automobile ressemble un peu à une fete forraine pour la grande masse du public. Onn a le plaisir de se faire marcher sur les pieds à qui mieux mieux. Mais c'est aussi l'occasion pour les équipementiers de mettre en valeur leurs produits. Si les constructeurs-acheteurs ne sont pas là, c'est un coup dur. Et correlativement des emplois sont en danger. Merci monsieur Hulot ...

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

5580.38 0.00%
16.715 0.00%
CGG
1.67 0.00%
1.12414 0.00%
14.625 0.00%

Les Risques en Bourse

Fermer