1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le gouvernement relâche la pression budgétaire
Le Point19/09/2017 à 13:10

C'est un soulagement pour le gouvernement. Les meilleures recettes fiscales constatées en cette fin d'année vont lui permettre d'assouplir un peu la rigueur budgétaire prévue jusqu'à présent dans le budget 2018. La croissance accélère en effet et devrait atteindre en 2017 1,7 % contre 1,6 %.

En juillet, Édouard Philippe et son ministre de l'Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, se préparaient à stabiliser les dépenses publiques l'année prochaine. Pour réduire le déficit public et financer les quelque 11 milliards de baisses d'impôts promises, le Premier ministre avait annoncé que l'État, la Sécurité sociale et les collectivités territoriales ne pourraient pas dépenser un centime de plus en 2018 par rapport à cette année, en euros constants.

2,6 % de déficit en 2018

Un objectif de compression des dépenses publiques (qui dérivent naturellement d'année en année lorsque aucune mesure n'est prise), jamais atteint sauf en 2011 lorsque le gouvernement de Nicolas Sarkozy avait mis fin aux dépenses exceptionnelles du plan de relance.

Mais face à la difficulté de tailler dans les dépenses sans déclencher de grogne sociale ? il n'y a qu'à voir l'indignation suscitée par la baisse de 5 euros des APL ?, le gouvernement a revu ses objectifs à la baisse. Les deux titulaires de Bercy, Gérald Darmanin et Bruno Le Maire, ont annoncé lundi dans une interview au...

Lire la suite sur Le Point.fr

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M5062559
    19 septembre13:25

    On le paiera malheureusement dans 2 ans. Ils ne font pas assez pour diminuer les dettes de la France et surtout donner de la compétitivité des entreprises.

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

4216.77 -4.08%
34.375 -2.87%
15.5 -0.64%
12.2 +23.48%
0.0018 +63.64%

Les Risques en Bourse

Fermer