1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le gouvernement d'Edimbourg "respecte" la position de la Catalogne
Reuters27/10/2017 à 19:23

    LONDRES, 27 octobre (Reuters) - Le gouvernement autonome 
d'Ecosse a annoncé vendredi qu'il respectait la position de 
l'exécutif régional de Catalogne et a souligné que le peuple 
catalan devait avoir le droit de déterminer son propre avenir. 
    "Nous comprenons et respectons la position du gouvernement 
catalan", a réagi la ministre écossaise chargée des Affaires 
extérieures, Fiona Hyslop, dans un communiqué. 
    "Si l'Espagne a le droit de s'opposer à l'indépendance, le 
peuple de Catalogne doit avoir le pouvoir de déterminer son 
propre avenir", ajoute-t-elle. 
    "La déclaration d'indépendance n'est arrivée qu'après le 
rejet d'appels répétés à un dialogue (avec Madrid)", 
poursuit-elle, estimant que "l'Union européenne a une 
responsabilité politique et morale de soutenir le dialogue pour 
déterminer comment la situation peut être réglée pacifiquement 
et démocratiquement". 
    Le gouvernement autonome écossais, dirigé par les 
indépendantistes du Parti national écossais (SNP), a suivi de 
près les développements de la crise entre Madrid et Barcelone. 
    Fiona Hyslop avait déjà appelé au dialogue après le 
référendum catalan du 1er octobre, déclaré illégal par Madrid. 
"L'Espagne maintiendra que ce vote n'est pas légitime mais la 
force du sentiment démontrée ne peut être ignorée par l'Espagne, 
ni plus globalement par l'Europe et la communauté 
internationale", avait-elle dit deux jours après le vote. 
  
    En septembre 2014, un référendum organisé en Ecosse avec 
l'accord de Londres a abouti au rejet de l'indépendance et le 
SNP avait jugé alors qu'il n'y aurait pas de nouveau référendum 
à moins d'une évolution majeure.  
    La perspective du Brexit a changé la donne. Approuvée par 
une majorité de Britanniques au niveau national, la sortie de 
l'Union européenne a en effet été rejetée par 62% des électeurs 
écossais. En outre, le camp du Brexit n'a été majoritaire dans 
aucune des circonscriptions d'Ecosse lors du référendum du 23 
juin 2016. 
    La Première ministre écossaise, Nicola Sturgeon, a estimé ce 
mois-ci que l'Ecosse devrait pouvoir choisir son propre avenir 
une fois que les modalités de la sortie du Royaume-Uni de 
l'Union européenne seront claires.   
 
    <^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^ 
REACTIONS  à la déclaration unilatérale d'indépendance de la 
Catalogne      
    ^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^> 
 (Stephen Addison; Henri-Pierre André pour le service français) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer