Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le G7 en reprise fragile, la zone euro à la traîne, selon l'OCDE

Reuters29/03/2012 à 14:06

L'OCDE OBSERVE UNE REPRISE FRAGILE DU G7, LA ZONE EURO À LA TRAÎNE

PARIS (Reuters) - Les pays de la zone euro sont à la traîne des Etats-Unis et au Canada au moment où une reprise encore fragile s'enracine dans les économies avancées, estime jeudi l'OCDE, conseillant aux banques centrales de maintenir un flot de liquidités abondantes pour soutenir ce rebond.

La croissance des pays du G7 s'établira en moyenne à 1,9% en rythme annualisé aux premier comme au deuxième trimestre, les taux variant cependant nettement selon les pays, écrit l'Organisation de coopération et de développement économiques dans ses perspectives économiques intérimaires.

L'amélioration du marché du travail aux Etats-Unis devrait aider la première puissance économique mondiale à croître de 2,9% au premier trimestre et 2,8% au deuxième, selon l'OCDE, dont le rapport est nettement plus optimiste que le précédent.

Avec le reflux du chômage, la confiance se raffermit, en particulier celle des ménages, et des conditions de financement souples les aident à rétablir leur situation budgétaire, note l'Organisation.

"Il faut que la politique monétaire apporte un soutien à moyen terme pour permettre à ce processus de continuer", a déclaré à des journalistes le chef économiste de l'OCDE Pier Carlo Padoan.

C'est dans la zone euro, confrontée à la crise de la dette souveraine, que la reprise sera la plus faible, avec une contraction d'activité en France et en Italie au premier trimestre et une croissance anémique de 0,1% en Allemagne.

Confrontée à une production industrielle faible et une confiance des ménages fragile, l'Italie devrait être empêtrée dans la récession, avec une contraction de 1,6% au premier trimestre en rythme annualisé et de 0,1% au deuxième trimestre, selon l'OCDE.

Le secrétaire général de l'OCDE, Angel Gurria, a appelé mardi les pays de la zone euro à accroître la taille de leur fonds de secours, estimant que la crise de la dette n'était pas terminée, les banques restant fragiles, la dette augmentant et les objectifs budgétaires étant loin d'être assurés.

Dans le reste de l'Europe, la Grande-Bretagne subira une contraction d'activité de 0,4% en rythme annualisé au premier trimestre, avant un rebond de 0,5% au deuxième.

A la lumière de la fragilité de la reprise, l'OCDE estime que les banques centrales doivent être préparées à maintenir des taux d'intérêt à des niveaux historiquement bas et à maintenir d'autres mesures anti-crise "pendant longtemps encore".

Les appels se sont multipliés pour que la Banque centrale européenne et la Réserve fédérale de Etats-Unis, dont les bilans ont atteint une taille sans précédent, commencent à envisager un retrait des mesures non conventionnelles qu'elles ont adoptées ces trois dernières années.

Parmi les risques qui pèsent sur les perspectives mondiales, l'OCDE estime que la hausse des prix du pétrole, qui ont grimpé de 15% depuis le début de l'année, augmentera d'un quart de point de pourcentage l'inflation dans les pays développés et retranchera 0,1-0,2 point de pourcentage à la croissance en moyenne.

Leigh Thomas; Jean-Baptiste Vey pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

Mes listes

valeur

dernier

var.

4.94 +5.65%
155.95 +0.26%
1.64 -2.96%
6.95 -0.94%
7.22 -0.14%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.