Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le froid a pesé sur la division agricole de DuPont

Reuters17/04/2014 à 20:28

BAISSE DE 3% DU CA DE DUPONT AU 1ER TRIMESTRE

par Swetha Gopinath

(Reuters) - DuPont, groupe chimique américain qui veut se recentrer sur l'agriculture, a fait état jeudi d'une baisse plus marquée que prévu de chiffre d'affaires trimestriel, la rigueur de l'hiver en Amérique du Nord ayant entraîné le report des semis.

Vers 15h05 GMT, le titre DuPont cédait 0,75% à 67,21 dollars alors que le Dow Jones, dont il est l'une des composantes, était stable (+0,04%).

Les ventes de la division agriculture de DuPont, qui regroupe semences, herbicides et insecticides, ont ainsi reculé de 6% sur les trois premiers mois de l'année, baissant ainsi pour la première fois en 10 trimestres.

De ce fait, le résultat d'exploitation de cette division, la plus importante du groupe chimique, a diminué de 5% à 1,44 milliard de dollars, en raison notamment d'une réduction des semis de maïs au Brésil et en Amérique du Nord et d'une baisse des ventes d'herbicides en Amérique du Nord.

"L'impact de la météo a entraîné le report de la demande du premier vers le deuxième trimestre", note James Sheehan, analyste chez SunTrust Robinson Humphrey.

Malgré les contre-performances du premier trimestre, DuPont a confirmé sa prévision d'un résultat opérationnel par action compris entre 4,20 et 4,45 dollars pour l'ensemble de 2014.

La volonté du premier chimiste américain par la capitalisation de se recentrer sur l'agriculture, une activité à forte marge, procède d'une volonté de se protéger de la volatilité des prix des matières premières.

RECENTRAGE Généralisé du secteur

Dans le même temps, DuPont se dessaisit de sa division chimie de performance, qui pèse sur les comptes depuis 2012 en raison des bas prix d'un pigment blanc employé dans les dentifrices, les crèmes solaires et bien d'autres produits.

Le résultat d'exploitation de cette division a chuté de 20% durant le premier trimestre.

Selon les analystes, la vente de cette division a été décidée sous l'impulsion de Nelson Peltz, dont le fonds Trian a dévoilé l'an dernier une participation dans DuPont.

Dow Chemical est également sous la pression de certains investisseurs pour céder les actifs les moins stables et augmenter le retour aux actionnaires.

Au début de l'année, l'investisseur activiste Daniel Loeb a pris une part importante du capital de Dow, appelant le groupe à se séparer de ses activités pétrochimiques, lucratives mais à faible croissance, pour miser sur la chimie de spécialité.

Chemtura, acteur de taille modeste, a annoncé jeudi son intention de vendre sa division chimie agricole à son rival Platform Specialty pour environ un milliard de dollars afin de se focaliser sur la chimie de spécialités.

Le bénéfice net du premier trimestre de DuPont a reculé à 1,44 milliard de dollars, soit 1,54 dollar par action, contre 3,35 milliards (3,58 dollars) un an auparavant.

Le chiffre d'affaires a diminué de près de 3% à 10,13 milliards de dollars, à comparer au consensus Thomson Reuters I/B/E/S le donnant à 10,45 milliards.

La chute de 57% du bénéfice net s'expliquant par la cession en février de la filiale revêtements de performance, qui avait contribué au résultat du trimestre comparable à hauteur de près de deux milliards de dollars.

(Benoît van Overstraeten pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.