1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Le FN suspend une sénatrice pour des propos sur les migrants
Reuters04/10/2017 à 16:57

    PARIS, 4 octobre (Reuters) - Le Front national a suspendu la 
sénatrice Claudine Kauffmann à la suite de messages publiés sur 
les réseaux sociaux dressant un parallèle entre les migrants et 
les occupants nazis durant la Deuxième Guerre mondiale, a-t-on 
appris mercredi auprès du responsable de la communication du 
parti. 
    "Nous souhaitons entendre ses explications puis prendre une 
décision" concernant une éventuelle exclusion définitive, a 
précisé David Rachline à Reuters. 
    Claudine Kauffmann est devenue sénatrice du Var dimanche 
dernier en remplacement de David Rachline, lequel a laissé son 
siège pour conserver la mairie de Fréjus. 
    En mai dernier, elle a publié deux photos sur Facebook, 
l'une représentant un groupe d'hommes pouvant être des migrants, 
l'autre reproduisant la couverture d'un livre consacré à la 
France sous l'Occupation, avec la légende "ceci me fait penser 
à...cela." 
    "Si la photo de gauche ne s'appelle pas l'occupation, 
dites-moi comment ça s'appelle", a-t-elle ajouté sous cette 
publication relevée par le site Buzzfeed. 
    Mercredi, elle a publié un nouveau message semblant répondre 
au début de polémique, dans lequel elle écrit : "Qu'on parle de 
moi en bien ou en mal, peu importe. L'important c'est qu'on 
parle de moi." 
    Ces nouvelles déclarations "ne sont pas de bon augure" dans 
la perspective d'une radiation, a dit David Rachline à Reuters. 
    Le parti d'extrême droite compte deux sénateurs, Claudine 
Kauffmann et Stéphane Ravier, élu dans les Bouches-du-Rhône. 
 
 (Simon Carraud, édité par Yves Clarisse) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

42.24 -0.44%
65.405 +0.12%
5160.52 -0.16%
1.1342 +0.03%
25.04 -0.54%

Les Risques en Bourse

Fermer