1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le FMI ravive les craintes des marchés
AOF09/04/2019 à 17:43

(AOF) - Les marchés actions européens ont prolongé leur repli, pénalisés par les perspectives dégradées de l'économie mondiale. Le CAC 40 a cédé 0,65% à 5 436 points. L'Euro Stoxx 50 a abandonné 0,38% à 3 424 points. A Wall Street aussi, le pessimisme est de mise. Le Dow Jones cède 0,64% à l'approche de la mi-séance.

En baisse à l'ouverture, les Bourses européennes s'étaient timidement redressées après des déclarations selon lesquelles Bruxelles envisageait d'accepter la demande de report du Brexit formulée par Theresa May pourvu qu'elle réussisse à trouver un compromis au sein du Royaume-Uni.

Toutefois, la tendance s'est brutalement inversée avec la publication des perspectives du FMI. L'institution, dirigée par Christiane Lagarde a révisé à la baisse ses prévisions de la croissance mondiale en raison du ralentissement en Chine et de tensions commerciales. Elle a abaissé son estimation 2019 à 3,3% après +3,6% en 2018.

Pour noircir un peu plus le tableau, le président américain, Donald Trump, a confirmé son intention d'ouvrir une nouveau front dans la guerre commerciale en menaçant de taxer 11 milliards de dollars de produits de l'Union européenne en représailles d'aides publiques, selon lui indues, versées par Bruxelles à Airbus. Les Européens ont, à leur tour, annoncé leur intention de riposter.

A la Bourse de Paris, Airbus, directement concerné par les attaques de Donald Trump, a abandonné 1,86%. La " palme " de la plus forte baisse du CAC 40 revient cependant à Atos (-3,13%). La société de conseil accuse sa quatrième séance consécutive de baisse alors qu'hier, Berenberg a abandonné le suivi du titre après le retrait, le 2 avril, d'une note de recherche erronée.

A l'autre bout du palmarès, EssilorLuxottica a gagné 0,8% ce soir après + 0,3% hier. Le géant de l'optique, en pleine crise de gouvernance, accuse cependant une baisse de 12% depuis le début de l'année.

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer