Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Le FMI juge la confiance dans le système financier très fragile

Reuters10/10/2012 à 10:37

LE FMI INVITE LES EUROPÉENS À RENFORCER LEURS LIENS BUDGÉTAIRES

par Anna Yukhananov

TOKYO (Reuters) - Le Fonds monétaire international (FMI) recommande chaudement aux Européens de renforcer le plus vite possible les liens budgétaires et financiers au sein de la zone euro, et ce afin de rétablir une confiance chancelante envers le système financier international.

Dans son rapport semestriel sur la stabilité financière mondiale paru mercredi, le Fonds énonce que la menace la plus grande est la crise de la dette de la zone euro et que les risques menaçant la stabilité financière mondiale ont augmenté ces six derniers mois, résultant en une confiance devenue "très fragile".

Le FMI remarque par ailleurs que les banques européennes se délesteront sans doute de 2.800 milliards de dollars d'actifs du troisième trimestre 2011 à la fin 2013 pour réduire leur exposition au risque, soit 200 milliards de plus que prévu voici six mois, aboutissant à une offre de crédit réduite de 9% dans la périphérie de la zone euro.

Si les autorités européennes ne tiennent pas leurs engagements de créer un organe de surveillance bancaire unique et si les pays de la périphérie de la zone euro ne suivent pas jusqu'au bout leurs programmes de réformes, les délestages pourraient augmenter pour atteindre 4.500 milliards d'euros, l'offre de crédit dans la périphérie diminuant alors de 18%.

La crise de la dette de la zone euro risque également de faire des dégâts dans les pays émergents, qui connaissant déjà un ralentissement de croissance. C'est tout particulièrement vrai pour l'Europe centrale et orientale, en raison de son exposition à la zone euro.

"En dépit des nombreuses mesures importantes déjà prise par les autorités, le compte n'y est toujours pas, exposant la zone euro à une fuite des capitaux doublée d'une peur de l'éclatement et d'un déclin économique", explique le FMI.

Les difficultés de l'Europe doivent servir de leçon aux Etats-Unis et au Japon, deux pays également lourdement endettés, explique Jose Vinals, directeur du département marchés des capitaux et marchés monétaires du FMI et principal auteur du rapport.

Repousser les nécessaires ajustements économiques jusqu'à ce que les marchés forcent la main des Etats concernés aboutit à des "conséquences économiques plus rudes", explique-t-il, ajoutant: "Il ne faut pas laisser les conditions actuelles des marchés, qui se sont améliorés, générer un sentiment de sécurité indu".

"Le choix aujourd'hui est celui-ci: prendre des décisions politiques et économiques dures mais nécessaires ou repousser une fois de plus, dans l'espoir illusoire que le temps joue pour nous; rien n'est plus faux", a ajouté Vinals.

Ce rapport vient s'ajouter à la réduction des prévisions de croissance mondiale publiées mardi, entourant de sombres perspectives son assemblée générale semestrielle qui se tient à Tokyo cette semaine.

Wilfrid Exbrayat pour le service français

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.