Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Le FMI évoque une montée des risques économiques à moyen terme
information fournie par Reuters28/01/2020 à 16:37

    WASHINGTON, 28 janvier (Reuters) - Le Fonds monétaire
international (FMI) a appelé mardi à surveiller avec attention
l'évolution des facteurs de faiblesse financière, dont la montée
de l'endettement, susceptibles d'accroître les risques auxquels
est exposée la croissance mondiale en soulignant qu'un
assouplissement supplémentaire des politiques monétaires n'était
pas la bonne réponse.
    L'organisation internationale prévoit un petit rebond de la
croissance mondiale cette année et l'an prochain mais elle a
revu en légère baisse ses estimations la semaine dernière.
 
    Elle estime que la croissance 2019 aurait été réduite d'un
demi-point de pourcentage sans les multiples baisses de taux
d'intérêt décidées par les banques centrales de pays développés
et émergents, un mouvement sans précédent depuis la crise
financière de 2008.
    Mais amplifier encore l'assouplissement monétaire à ce stade
du cycle économique et dans un contexte de montée des faiblesses
financières pourrait menacer la croissance à moyen terme,
estiment Tobias Adrian, directeur du département des politiques
monétaires et des marchés de capitaux, et Fabio Natalucci, son
adjoint, sur un blog https://blogs.imf.org/2020/01/28/a-call-for-vigilance-after-a-strong-year-for-risky-assets/?utm_medium=email&utm_source=govdelivery
 du Fonds. 
    "Si l'on adopte une vision à plus long terme (...),
l'assouplissement des conditions financières mondiales si tard
dans le cycle économique et l'accumulation continue des
vulnérabilités financières - parmi lesquelles la hausse des
valorisations des actifs à des niveaux tendus sur certains
marchés et dans certains pays, la hausse de l'endettement et les
importants flux de capitaux vers les marchés émergents -
pourraient menacer la croissance à moyen terme", écrivent-ils.
    Ils notent que les taux de défaut ont déjà augmenté sur le
marché de la dette à haut rendement ("high yield") aux
Etats-Unis comme sur les marchés obligataires chinois même s'ils
restent bas et que certaines dettes de marchés émergents se
traitent à des niveaux tendus. 
    Si le mouvement synchronisé d'assouplissement monétaire
observé l'an dernier a contribué à limiter les risques, les
autorités doivent désormais envisager de recourir à d'autres
outils, comme les coussins de capitaux contracycliques, afin
d'"empêcher la montée des vulnérabilités de mettre en danger la
croissance à moyen terme", ajoutent-ils.

 (Andrea Shalal, version française Marc Angrand)
 

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.