Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le FMI accentue la pression sur les banques européennes

Reuters18/04/2012 à 23:18

Le FMI accentue la pression sur les banques européennes

par Stella Dawson

WASHINGTON (Reuters) - Le Fonds monétaire international (FMI) estime que 58 grandes banques européennes pourraient être amenées à réduire leurs actifs de 2.600 milliards de dollars d'ici la fin 2013 pour se conformer aux exigences de l'Autorité bancaire européenne en matière de ratios de fonds propres.

Cela limitera la capacité de financement des banques, en particulier dans les pays où les taux d'intérêt restent élevés et dans les pays émergents d'Europe de l'Est, ajoute le FMI dans son rapport semestriel sur la stabilité financière mondiale, publié mercredi en prélude aux réunions de printemps du FMI et de la Banque mondiale.

Dans son scénario central, le FMI estime que l'allégement du bilan des banques européennes se traduira par une baisse de 1,7% de l'offre de crédit sur deux ans. Celle-ci baisserait de 1% supplémentaire en Italie.

Dans son scénario plus pessimiste, si la conjoncture se détériore, le FMI estime que les banques européennes pourraient se défaire de 1.200 milliards de dollars d'actifs supplémentaires d'ici la fin 2013.

Il en résulterait une contraction du crédit de 4,4% et un repli du produit intérieur brut (PIB) de 1,4%, ajoute le FMI en recommandant à l'Union européenne d'aider ses banques à se recapitaliser.

"Les autorités européennes doivent donner aux investisseurs une vision claire de la voie suivie par l'union monétaire, car la réponse à cela c'est davantage d'Europe et une meilleure Europe, pas moins d'Europe", a déclaré José Vinals, le conseiller financier du FMI, en présentant le rapport.

L'institution internationale recommande également que les dirigeants européens accentuent l'intégration de la régulation et de la supervision des banques, y compris en mettant en place un système commun de garantie des dépôts bancaires et des procédures de fermeture des banques défaillantes.

DES MESURES INSUFFISANTES

L'Union européenne, ajoute-t-elle, devrait aussi envisager d'injecter dans les banques des capitaux venant de fonds publics.

L'Union européenne et la Banque centrale européenne ont pris des mesures d'envergure pour apaiser les tensions sur les marchés mais les risques financiers à l'échelle mondiale n'ont que peu changé ces six derniers mois et demeurent élevés, relève le FMI.

Même si l'UE a convenu d'un pacte européen pour durcir ses règles budgétaires et a lancé des plans de sauvetage financier des pays fragilisés, et même si la BCE a radicalement baissé ses taux d'intérêt et massivement racheté des obligations souveraines, le FMI estime que ces mesures ne suffisent pas.

Il recommande que la zone euro mutualise son risque souverain, une mise en commun qui a déjà commencé avec les rachats de dette souveraine par la BCE et avec les émissions obligataires du Fonds européen de stabilité financière (FESF).

Une orientation claire vers plus d'intégration économique contribuerait à stabiliser les conditions de marché.

"La crise a montré que les mécanismes de discipline budgétaire ont échoué, que l'intégration économique demeure limitée et que l'intégration financière est difficile si les gouvernements nationaux restent en fin de compte responsables chacun de leur système financier", écrit le FMI dans son rapport.

Blandine Hénault et Natalie Huet pour le service français, édité par Dominique Rodriguez


Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.