1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Le Falcon 5X, nouveau biréacteur haut de gamme de Dassault, révélé à Las Vegas

Le Point22/10/2013 à 01:18

Le nouveau Falcon 5 X permet de multiplier les sauts de puce comme de rejoindre l'Asie sans escale.

Dans le temple américain du jeu, Dassault Aviation abat une nouvelle carte. Le Falcon 5X, révélé cette nuit à Las Vegas lors de la NBAA, le salon annuel du bizjet, renforce par le très haut de gamme l'offre en avions d'affaires du constructeur français. Olivier Villa, directeur des avions civils, définit le nouveau-né - qui portait le nom de code SMS - comme "l'avion à tout faire". La polyvalence de ce biréacteur lui permet de partir du Bourget, de faire une escale express pour embarquer un passager sur un petit aérodrome comme Auxerre, Troyes, Orléans, Reims, Montbéliard, etc., puis de redécoller et de gagner sans escale dix heures plus tard Pékin, Johannesburg ou Denver. Dans la cabine, élargie par rapport aux autres Falcon, longue de 11,80 mètres et divisée en trois salons, six personnes peuvent passer la nuit confortablement installées sous les couettes de sièges-lits. Mais le propriétaire du Falcon 5X peut aussi choisir une version plus densifiée et adaptée, par exemple, à une tournée avec une douzaine de collaborateurs pour enchaîner des réunions sur cinq aéroports aux quatre coins de l'Europe, en restant à bord en toute discrétion. L'autonomie de presque 10 000 kilomètres évite de refaire régulièrement le plein de carburant. Sa vitesse d'approche - 105 noeuds, moins de 200 km/h - lui permet d'atterrir sur des pistes d'aéro-clubs ou encore celles que l'on trouve souvent près des usines aux États-Unis, le marché de...

Lire la suite sur Le Point.fr

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • pascalcs
    22 octobre05:18

    2445joye: votre commentaire est bien à l’image d'une partie la France actuelle : petite, sans ambition, aigre….

    Signaler un abus

  • 2445joye
    21 octobre23:44

    Pas un mot sur la capacité d'emport en matière de clubs de golf et de paires de ski, pourtant des critères essentiels dans la conception de ce genre d'appareil.

    Signaler un abus

  • knbskin
    21 octobre23:26

    Bravo, Dassault, excellentissime comme toujours. L'avance technologique : il y a encore en France quelques rares entreprises de ce calibre ... :)

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer