1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Le duel Bolloré-Berlusconi sur Mediaset pourrait durer

Reuters15/12/2016 à 16:36

LE DUEL BOLLORÉ-BERLUSCONI SUR MEDIASET POURRAIT DURER

MILAN/PARIS (Reuters) - L'action Mediaset reculait à la Bourse de Milan jeudi, au lendemain de l'annonce par Vivendi d'une nouvelle montée à son capital, alors que le duel engagé par Vincent Bolloré, le président du groupe français, avec Silvio Berlusconi, premier actionnaire de sa nouvelle cible, semblait devoir se prolonger et prenait un tour politique.

Vivendi a annoncé mercredi soir détenir 20% du capital du groupe italien de médias, deux jours seulement après avoir dit en posséder 3% et viser jusqu'à un cinquième des actions.

Fininvest, la holding de la famille Berlusconi, a immédiatement répliqué en indiquant qu'elle entendait elle aussi se renforcer au capital pour ne pas laisser Vivendi réduire son influence; elle est déjà montée à 39,8%.

A Milan, le titre Mediaset, qui avait enregistré lundi la plus forte hausse en pourcentage de son histoire boursière (un bond de plus de 31%), abandonnait 1,1% à 3,58 euros en milieu d'après-midi jeudi.

Traders et analystes estiment que la marge de manoeuvre de Vivendi est désormais limitée, sa participation n'étant plus qu'à dix points du seuil de déclenchement d'une offre publique d'achat obligatoire, ce que le groupe dirigé par Vincent Bolloré dit ne pas souhaiter.

"Nous nous attendons à ce que Vivendi joue le long terme", écrit la banque d'investissement Liberum dans une note sur le dossier, expliquant que Vivendi pourrait "persuader" Berlusconi de sortir du capital de Mediaset "soit en vendant directement à Vivendi soit en vendant directement ses parts sur le marché".

POLITIQUES ET BANQUIERS ENTRENT DANS LE DÉBAT

Une telle issue négociée semble pour l'instant lointaine: pour l'instant, le clan Berlusconi a choisi de porter le conflit sur le terrain judiciaire, avec une plainte pour manipulation de cours contre Vivendi qui a conduit le parquet de Milan à ouvrir une enquête préliminaire contre X.

Le gouvernement italien, lui, suit le dossier de près, et le ministre de l'Industrie, Carlo Calenda, a déclaré mercredi qu'une offre hostile sur Mediaset serait inappropriée.

Des propos dénoncés jeudi par le Mouvement 5 étoiles, parti anti-élites donné favori par plusieurs sondages en cas d'élections anticipées, qui a jugé "totalement inapproprié que le gouvernement intervienne pour protéger Mediaset".

"Mediaset est une entreprise entièrement privée et elle n'est certainement pas plus stratégique que (la banque) UniCredit et d'autres entreprises qui ont fini aux mains de Français", a déclaré le M5S.

Le dossier est d'autant plus sensible pour Rome que Vivendi possède aussi près d'un quart du capital de Telecom Italia et que Vincent Bolloré est à titre personnel le deuxième actionnaire de l'influente banque d'affaires Mediobanca.

Telecom Italia a déclaré jeudi n'avoir "rien à voir" avec la montée de son premier actionnaire au capital de Mediaset, "ni directement, ni indirectement".

De son côté, la banque Intesa Sanpaolo - qui conseille Mediaset contre Vivendi - a déclaré publiquement son soutien aux Berlusconi sans hésiter à jouer la fibre nationaliste. "Nous sommes avec Mediaset, les entreprises italiennes doivent rester italiennes", a dit son administrateur délégué, Carlo Messina.

(Giulia Segreti à Milan et Mathieu Rosemain à Paris; Marc Angrand pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Valeurs associées

-0.97%
-0.75%
+0.71%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

4813.13 +0.68%
CGG
1.286 +3.71%
1.1392 +0.07%
61.43 +1.86%
1.953 +1.77%

Les Risques en Bourse

Fermer