1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le Drian le 5 mars prochain en Iran
Reuters21/01/2018 à 20:54

    PARIS, 21 janvier (Reuters) - Le ministre français des 
Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, annonce dimanche qu'il 
se rendra en Iran le 5 mars prochain, après le report de sa 
visite initialement prévue au début du mois face à la vague de 
manifestations qui a secoué Téhéran. 
    Dans un entretien publié sur le site du Figaro, le chef de 
la diplomatie française souligne la nécessité du "respect de la 
parole donnée en juillet 2015" sur l'accord sur le nucléaire 
iranien, que l'administration Trump menace de dénoncer. 
    "Nous avons engagé un dialogue avec l'Iran sur le sujet 
balistique et les questions régionales. Comme nous voulons 
évoquer son influence militaire déstabilisatrice au 
Moyen-Orient, son soutien financier au Hezbollah libanais et aux 
milices houthistes au Yémen", dit-il.  
    "Voilà pourquoi, je vous l'annonce, je me rendrai en Iran le 
5 mars. Je tiendrai cette ligne de franchise comme je l'ai 
toujours fait depuis mai dernier avec mon homologue Javad 
Zarif." 
    Environ 25 personnes sont mortes pendant les manifestations 
de fin décembre qui visaient initialement la hausse du coût de 
la vie et se sont muées en une contestation des autorités de la 
République islamique.  
    Le 12 janvier dernier, Donald Trump a accepté, pour la 
"dernière fois", de prolonger la suspension des sanctions 
économiques contre l'Iran levées en vertu de l'accord de 2015, 
tout en fixant un ultime délai, de 120 jours, pour permettre aux 
Etats-Unis et à leurs partenaires européens de corriger, a-t-il 
dit, ses "terribles défauts".   
 
 (Julie Carriat, édité par Henri-Pierre André) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer