Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le crédit se redresse en zone euro, pas la masse monétaire

Reuters25/09/2015 à 14:42

FRANCFORT, 25 septembre (Reuters) - La croissance du crédit aux entreprises et aux ménages de la zone euro s'est accélérée en août mais celle de la masse monétaire globale a ralenti, montrent les statistiques publiées vendredi par la Banque centrale européenne (BCE), qui dressent un tableau en demi-teinte des perspectives d'activité. Les prêts aux ménages ont augmenté de 1,0% sur un an et ceux aux entreprises non-financières de 0,4%, des chiffres supérieurs d'un dixième de point à ceux enregistrés pour juillet, révisés à la baisse la semaine dernière. La BCE met en avant l'amélioration du crédit pour affirmer que ses achats de dette sur les marchés, au rythme de 60 milliards d'euros par mois, sont efficaces. Elle a jusqu'à présent ignoré les appels à un renforcement de cette politique d'assouplissement quantitatif pour tenter de faire remonter l'inflation et de compenser les turbulences sur les marchés. Toutefois, la croissance de deux des principales mesures de la masse monétaire totale dans la zone euro, qui influence l'inflation et constitue souvent un indicateur avancé de l'activité économique, a ralenti le mois dernier. La croissance de M1, qui inclut la monnaie fiduciaire (billets et pièces) et les dépôts bancaires immédiatement convertibles en liquidités ou utilisables pour des paiements, est revenue à 11,4% sur un an, contre 12,2% en juillet, sa première baisse marquée en 15 mois. Celle de la masse monétaire M3, plus large puisqu'elle inclut entre autres les dépôts à maturité plus longue, les fonds monétaires et certains titres de dette, a ralenti à 4,8% contre 5,3% le mois précédent, alors que les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un chiffre inchangé. "Cela (...) va sans doute provoquer une certaine déception au sein de la BCE alors qu'elle attend de la croissance de la masse monétaire qu'elle alimente les pressions inflationnistes", a commenté Howard Archer, chef économiste Europe d'IHS Global Insight. Pour Marco Valli, chef économiste zone euro d'UniCredit Research, "si cette tendance au ralentissement se confirmait, cela pourrait signifier que l'an prochain, on pourrait observer aussi des signes de ralentissement de l'économie, mais pour l'instant, il s'agit d'un ajustement à des niveaux très élevés." Kenneth Broux, responsable de la recherche entreprises, changes et taux de la Société générale, estime que la faiblesse de la croissance des prêts bancaires peut s'expliquer par le fait que les entreprises se financent de plus en plus sur les marchés de capitaux, au détriment du crédit bancaire. "Les entreprises ont capitalisé sur le QE et la hausse des spreads cette année en émettant sur les marchés de capitaux", explique-t-il. "Il ne faut donc pas tirer trop de conclusions des mauvais chiffres de M3, même si les perspectives pour l'économie et l'investissement des entreprises restent mitigées" La relance des marchés de capitaux afin d'offrir une alternative au crédit bancaire fait partie des objectifs affichés de la BCE. (Francesco Canepa et Balazs Koranyi, avec John O'Donnell, Marc Angrand pour le service français)

Mes listes

valeur

dernier

var.

20.8 -1.42%
14.615 +0.48%
3573.76 -0.51%
37.971 +0.14%
9.955 -0.45%
SEB
164.2 +0.31%
41.535 -0.50%
78.25 -0.95%
10.28 +4.79%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.