1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Le Conseil de l'Europe dénonce l'isolement d'Öcalan par Ankara

Reuters20/03/2018 à 12:22
    STRASBOURG, 20 mars (Reuters) - Le Comité de prévention de
la torture (CPT), un organe du Conseil de l'Europe, a dénoncé
mardi l'isolement imposé par la Turquie au leader kurde Abdullah
Öcalan, condamné à la réclusion à perpétuité et détenu sur
l'île-prison d'Imrali.
    L'ex-président du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK),
un mouvement séparatiste considéré comme terroriste par Ankara,
les Etats-Unis et l'Union européenne, n'a reçu aucune visite de
ses avocats depuis juillet 2011 et une seule d'un membre de sa
famille depuis octobre 2014.
     Le CPT, qui avait déjà demandé en 2013 qu'il soit mis fin à
l'isolement d'Abdullah Öcalan, "enjoint aux autorités turques de
prendre sans délai les mesures nécessaires pour que tous les
détenus d'Imrali puissent recevoir des visites de leurs familles
et de leurs avocats".
    Quoique l'administration turque justifie ses refus de visite
sur l'île par des raisons techniques ou météorologiques, il
apparaît, selon le CPT, qu'ils obéissent à des considérations
sécuritaires "appliquées sans aucune base légale".
    Tout en reconnaissant la bonne qualité matérielle des
conditions de détention, le CPT juge par ailleurs "inacceptable"
qu'Öcalan et ses codétenus ne puissent se rencontrer que neuf
heures par semaine.
    Le rapport, dont Ankara vient seulement d'autoriser la
publication, se réfère à une situation constatée par le CPT lors
d'une visite à Imrali en avril 2016, mais la situation
d'Abdullah Öcalan n'aurait pas évolué depuis, selon ses avocats.

 (Gilbert Reilhac, édité par Yves Clarisse)
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

42.205 -6.62%
4896.92 +0.00%
1.13478 -0.09%
61.05 -1.07%
6.4 0.00%

Les Risques en Bourse

Fermer