Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le Conseil d'Etat valide l'assistance aux migrants de Calais

Reuters31/07/2017 à 12:39
 (Actualisé avec précisions, contexte) 
    PARIS, 31 juillet (Reuters) - Le Conseil d'Etat a validé 
lundi la mise en place de points d'eau et de sanitaires pour les 
migrants de Calais en rejetant les appels du ministre de 
l'Intérieur Gérard Collomb et de la mairie dont il a épinglé les 
"carences" en matière d'accueil.     
    La juridiction suprême confirme ainsi le jugement en référé 
du tribunal administratif de Lille qui a enjoint le 26 juin au 
préfet et à la mairie de créer des dispositifs d'accès à l'eau 
permettant aux migrants de boire, de se laver et de laver leurs 
vêtements, ainsi que des toilettes, et d'organiser un dispositif 
adapté d'accès à des douches. 
    Le juge de référés a également enjoint au préfet du 
Pas-de-Calais d'organiser des départs, depuis la commune de 
Calais, vers les centres d'accueil et d'orientation ouverts sur 
le territoire français dans lesquels des places sont 
disponibles. 
    "Lorsque la carence des autorités publiques expose des 
personnes à être soumises à un traitement inhumain ou dégradant 
(...), le juge des référés peut prescrire toutes les mesures de 
nature à faire cesser la situation résultant de cette carence", 
estime le Conseil d'Etat dans un communiqué.   
    "En l'espèce, le Conseil d'État constate que plusieurs 
centaines de migrants se trouvent présents sur le territoire de 
la commune de Calais, dont une centaine de mineurs" et "relève 
que ces migrants, qui se trouvent dans un état de dénuement et 
d'épuisement, n'ont accès à aucun point d'eau ou douche ni à des 
toilettes." 
     
    MAUVAISE HYGIÈNE 
    "Ils ne peuvent ainsi ni se laver ni laver leurs vêtements", 
poursuit la plus haute juridiction administrative française. 
"Ils souffrent en conséquence de pathologies, de divers troubles 
liés à une mauvaise hygiène ou encore de plaies infectées ainsi 
que de graves souffrances psychiques." 
    Ces conditions de vie "révèlent, de la part des autorités 
publiques, une carence de nature à exposer les personnes 
concernées à des traitements inhumains ou dégradants", peut-on 
lire. "Cette carence porte ainsi une atteinte grave et 
manifestement illégale à une liberté fondamentale." 
    Le ministre de l'Intérieur a prévu de s'exprimer à 14h30 sur 
la décision du Conseil d'Etat.  
    Les associations de défense des migrants sont engagées 
depuis plusieurs mois dans un bras de fer avec les autorités sur 
la question de l'accueil des migrants à Calais toujours présents 
dans la région, malgré le démantèlement de la "jungle" en 
octobre dernier.  
    Le ministère de l'Intérieur notamment est sous le feu des 
critiques. Dans un rapport publié la semaine dernière, Human 
Rights Watch a dénoncé l'usage "routinier" du gaz poivre par la 
police contre les migrants à Calais, y compris pendant leur 
sommeil, des accusations démenties par les autorités locales. 
    Face aux critiques, Emmanuel Macron, qui était resté 
relativement discret sur cette question depuis son arrivée au 
pouvoir tout en insistant sur la nécessité de réformer le droit 
d'asile, a reconnu que le traitement des migrants à leur arrivée 
sur le sol français était "indigne" et a souhaité qu'à la fin de 
l'année il n'y ait plus aucun migrant "dans les rues, dans les 
bois".  
 
 (Marine Pennetier, édité par Yves Clarisse) 
 

Mes listes

valeur

dernier

var.

7.502 -1.08%
0.064 0.00%
0.069 -3.50%
0.326 -2.69%
83.96 -0.64%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.