Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le commerce sino-nord-coréen en hausse au premier semestre

Reuters13/07/2017 à 07:59
    PEKIN, 13 juillet (Reuters) - Le commerce entre la Chine et 
la Corée du Nord a augmenté de plus de 10% de janvier à juin, 
par rapport à la même période de l'an dernier, a déclaré jeudi 
un responsable chinois, alors même que Washington presse Pékin 
de contenir son turbulent allié. 
    La semaine dernière, le président américain Donald Trump 
s'en est pris au commerce entre la Chine et son allié, évaluant 
sa hausse à près de 40% au premier trimestre, et il a mis en 
doute l'idée que Pékin aidait la communauté internationale à 
contrer la menace nucléaire et balistique nord-coréenne. 
    La Chine assure qu'elle applique les sanctions des Nations 
unies contre Pyongyang et qu'il n'y a rien de mal dans ce 
qu'elle décrit comme un commerce "normal" avec Pyongyang, 
allusion aux secteurs non visés par des sanctions. 
    Le porte-parole des douanes chinoises, Huang Songping, a 
déclaré jeudi lors d'un point de presse que le montant global du 
commerce avec la Corée du Nord avait augmenté de 10,5% au cours 
du premier semestre 2017, s'élevant à 2,55 milliards de dollars 
(2,23 milliards d'euros). 
    Dans le détail, les importations chinoises en provenance de 
Corée du Nord ont reculé de 13,2% durant cette période, à 880 
millions de dollars (770 millions d'euros), mais les 
exportations chinoises vers la Corée du Nord, elles, ont 
augmenté de 29,1%, à 1,67 milliard de dollars (1,46 milliard 
d'euros), a-t-il précisé. 
    Les exportations sont dominées par des produits textiles et 
autres marchandises non concernées par la liste des Nations 
unies des biens sous embargo, a précisé le porte-parole. 
     
    DES CRITIQUES "INJUSTIFIÉES" 
    "En tant que voisins, la Chine et la Corée du Nord 
poursuivent des affaires et des échanges normaux", a-t-il dit, 
en rappelant que les produits destinés à la population et ceux 
qui répondent à des raisons humanitaires ne sont pas visés par 
les sanctions de l'Onu. 
    Les chiffres traduisant une hausse du volume des échanges ne 
prouvent pas du tout que la Chine n'applique pas les résolutions 
de l'Onu, étant donné que les importations en provenance de 
Corée du Nord reculent à chaque mois depuis mars, a-t-il 
souligné. La Chine a suspendu par exemple ses importations de 
charbon nord-coréen en février. 
    "Les douanes chinoises ont constamment respecté pleinement, 
exactement, consciencieusement et strictement les résolutions du 
Conseil de sécurité à cet égard", a assuré Huang Songping. 
    Même si Donald Trump a adopté un ton plus conciliant sur la 
question de la Corée du Nord et du rôle de Pékin dans ce 
dossier, lors de sa rencontre samedi au G20 avec le président 
chinois Xi Jinping, Pékin suit depuis quelques jours une ligne 
rhétorique plus dure envers Washington. 
    Cette semaine, le ministère chinois des Affaires étrangères 
a appelé à ce que cesse la "théorie de la responsabilité de la 
Chine", en tant que pays allié à la Corée du Nord. 
    Le commerce sino-nord-coréen a reculé en 2015 ainsi qu'en 
2016, a déclaré un chercheur chinois, dans une tribune publiée 
mercredi en première page de l'édition internationale du 
Quotidien du Peuple, l'organe central du PC chinois. 
    "Certains pays n'ont pas à se livrer à des critiques 
injustifiées contre la Chine", écrit Su Xiaohui, d'un think tank 
du ministère des Affaires étrangères, l'Institut chinois des 
études internationales. 
    La hausse "inattendue" du commerce sino-nord-coréen au 
premier trimestre 2017 masque une tendance à la baisse, écrivait 
la semaine dernière le journal chinois Global Times. 
 
 (Fang Cheng et Ben Blanchard; Eric Faye pour le service 
français) 
 

Mes listes

valeur

dernier

var.

45.51 +1.13%
8.236 -2.51%
0.877 -0.31%
1.228 -0.25%
140.294 0.00%
2.79 -2.45%
191.4 +0.68%
5.2 +0.19%
33.5 -1.64%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.