Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

THAI BEVERAGE

0.48EUR
-1.03% 
Ouverture théorique 0.00

TH0902010014 T6W

Ber/Bre données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    0.48

  • clôture veille

    0.49

  • + haut

    0.48

  • + bas

    0.48

  • volume

    0

  • valorisation

    12 104 MEUR

  • capital échangé

    0.00%

  • dernier échange

    19.06.18 / 08:01:48

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • Éligibilité

    Non éligible Boursorama

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

    Créer une alerte sur le cours de la valeur THAI BEVERAGE

    Fermer
  • + Portefeuille

    Ajouter THAI BEVERAGE à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter THAI BEVERAGE à mes listes

    Fermer

Le cognac Louis Royer intéresse plusieurs magnats asiatiques

Reuters29/05/2015 à 18:31

HONG KONG/BANGKOK, 29 mai (Reuters) - Le milliardaire thaïlandais Charoen Sirivadhanabhakdi envisage de racheter le producteur de cognac Louis Royer, a-t-on appris de sources proches du dossier, une cible qu'il pourrait disputer à l'homme d'affaires philippin Andrew Tan. Emperador <EMP.PS, le groupe de spiritueux contrôlé par ce dernier, quatrième fortune des Philippines, a annoncé la semaine dernière avoir soumis une offre de rachat de Louis Royer, mis en vente par le japonais Suntory Holdings SUNTH.UL et estimé autour de 150 millions de dollars (137 millions d'euros) par plusieurs sources. Charoen Sirivadhanabhakdi contrôle quant à lui Thai Beverage TBEV.SI . La bataille qui se dessine pour Louis Royer souligne la volonté des magnats asiatiques du secteur de mettre la main sur des marques de spiritueux haut de gamme, à la fois pour favoriser les ventes des autres marques de leur portefeuille et pour profiter du rebond de la demande de cognac dans la région, soutenue entre autres par des marchés comme la Malaisie ou le Vietnam. "La valeur fondamentale de l'entreprise n'est pas vraiment le sujet", a dit un banquier spécialisé dans les fusions-acquisitions à Hong Kong. "Il s'agit d'avoir une marque haut de gamme dans son portefeuille, qui aide à vendre d'autres produits." On ignorait dans l'immédiat si d'autres candidats au rachat s'étaient fait connaître et quand la vente pourrait être bouclée. Suntory s'est refusé à tout commentaire. Interrogé sur l'éventualité d'une offre sur Louis Royer, le vice-président senior de Thai Bev, Vichate Tantiwanich, a répondu : "Nous n'avons pas d'activité (dans le cognac). Nous sommes ouverts à toute opportunité dans le domaine des boissons. Mais pour cette marque, nous ne pouvons pas confirmer que nous allons acheter." Louis Royer, qui réalise un chiffre d'affaires annuel d'environ sept milliards de yens (51,4 millions d'euros), appartient à Suntory depuis 1989 mais le groupe japonais est aujourd'hui engagé dans un processus de cession de certaines de ses marques pour réduire son endettement, creusé par le rachat de Beam pour 15,7 milliards de dollars. (Denny Thomas et Khettiya Jittapong, avec Ritsuko Shimizu et Emi Emoto à Tokyo et Enrico Dela Cruz à Manille, Marc Angrand pour le service français)

Valeurs associées

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.