Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le Canadien Mark Carney va diriger la Banque d'Angleterre

Reuters26/11/2012 à 19:20

par David Milliken et Matt Falloon

LONDRES (Reuters) - Le gouvernement britannique a choisi le Canadien Mark Carney, l'actuel gouverneur de la Banque du Canada, pour succéder l'an prochain à Mervyn King à la tête de la Banque d'Angleterre, un choix surprenant qui revient à confier pour la première fois la politique monétaire du Royaume-Uni à un étranger.

Mark Carney, qui a travaillé 13 ans pour la banque d'affaires Goldman Sachs avant de rejoindre le gouvernement canadien puis la Banque du Canada, est réputé entre autres pour avoir contribué à amortir l'impact de la crise financière et économique mondiale sur le Canada.

Il prendra ses fonctions le 1er juillet prochain et pour cinq ans à la tête de la Banque d'Angleterre (BoE), à l'issue du mandat Mervyn King, a précisé au Parlement le chancelier de l'Echiquier, George Osborne.

"C'est tout simplement la personne la meilleure, la plus expérimentée et la plus qualifiée du monde pour devenir le prochain gouverneur de la Banque d'Angleterre", a-t-il dit, en précisant qu'il demanderait la nationalité britannique.

De son côté, Mervyn King a salué le choix du gouvernement, jugeant que Mark Carney "représente une nouvelle génération de dirigeants pour la Banque d'Angleterre".

Paul Tucker, gouverneur adjoint de la BoE après y avoir effectué toute sa carrière, était jugé favori pour succéder à Mervyn King. George Osborne a dit espérer qu'il resterait à son poste.

Un autre gouverneur adjoint, Charlie Bean, s'est déjà engagé à prolonger son mandat d'un an, jusqu'à la mi-2014.

"ÉNORME SURPRISE"

Né en 1965, diplômé des universités de Harvard et Oxford et marié à une Britannique, Mark Carney dirige la Banque du Canada depuis février 2008. Il préside aussi le Forum de stabilité financière (FSB), qui réunit de nombreuses banques centrales et institutions de régulation financière du monde entier.

Son successeur à la Banque du Canada n'a pas encore été nommé, a précisé Ottawa.

Son choix par le gouvernement de David Cameron, déjà avalisé par la reine Elizabeth II, a été immédiatement salué par l'opposition travailliste.

"Il a une expérience longue et remarquée de service public, il a une grande expérience financière, il a depuis longtemps l'habitude de traiter des problèmes difficiles et complexes", a dit Ed Balls, porte-parole du Labour pour les affaires économiques.

La livre sterling progressait face au dollar américain et au dollar canadien après l'annonce du choix surprise de Londres mais la Bourse de Londres ne montrait aucune réaction particulière.

"Surprise, énorme surprise", a commenté Peter Dixon, économiste de Commerzbank, qui parle d'une "claque pour tous les Tucker et autres qui espéraient décrocher la timbale".

Pour Philip Shaw, d'Investec, "le fait que les banques canadiennes étaient très régulées avant la crise du crédit et que le système bancaire canadien se porte bien est peut-être l'un des facteurs qui ont joué en faveur de Carney".

La réforme du secteur bancaire britannique, durement touché par la crise du crédit en 2008 et partiellement nationalisé depuis, sera probablement l'un des principaux chantiers qu'aura à poursuivre Mark Carney.

Marc Angrand pour le service français, édité par Véronique Tison

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.