Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le CAC 40 tente de rester dans le vert mais Wall Street s'affaisse
Cercle Finance15/12/2020 à 17:05

(Crédits photo :  - L. Grassin )

(Crédits photo : - L. Grassin )

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris semble reproduire un peu le scénario de la veille avec un CAC qui ne conserve qu'une avance symbolique de +0,01% vers 5.528Pts.

L'Euro-Stox50 conserve +0,3%, alors que les indices US se contentent de +0,2% (Dow Jones) à +0,4% (S&P500) alors qu'un gain initial de 0,6% était bien au rendez-vous.

On a déjà vu lundi que cela ne suffisait pas à garantir une clôture dans le vert.

Wall Street cite l'espoir d'un discours accommodant de Jerome Powell à l'issue du Federal Open Market Committee (FOMC) qui s'achève demain... mais les investisseurs ne prévoient pas d'annonces spectaculaires dans le communiqué que publiera mercredi la Fed.

'Jerome Powell devrait indiquer que la banque centrale pourrait être 'plus présente' pour faire face aux risques économiques', avancent les équipes d'Aurel BGC.

Les intervenants de marché s'attendent notamment à la mise en place de nouveaux objectifs concernant son programme de rachats d'actifs (QE).

Côté chiffres, l'indice d'activité manufacturière 'Empire State' de la Fed de New York s'inscrit en baisse limitée de 1,4 point ce mois-ci pour s'établir à +4,9, alors que le consensus des économistes anticipait au contraire un léger redressement.

Selon le Département du Travail, les prix à l'importation aux États-Unis ont augmenté de 0,1% en novembre par rapport au mois précédent et diminué de 0,3% hors produits pétroliers.

Toujours pas d'inflation en vue, les prix à l'exportation ont progressé de +0,6% en données brutes et de 0,3% hors produits agricoles.

Par rapport à novembre 2019, les prix à l'importation et à l'exportation ont reculé respectivement de 1 % et de 1,1 %.

Bonne surprise en revanche avec la hausse de 0,4% de la production industrielle des États-Unis en novembre (après + 0,9% au mois d'octobre) : le taux d'utilisation des capacités dans l'industrie américaine est ressorti en hausse de +0,3% à 73,3%... chiffre conforme au consensus.

Du coté des valeurs, Sanofi (-1,9%) annonce avoir signé un nouvel accord de partenariat le 10 décembre avec l'OMS en vue de lutter contre certaines des maladies tropicales parmi les plus négligées et de le soutenir dans son engagement à éliminer durablement la maladie du sommeil avant 2030.

bioMérieux déclare anticiper désormais, pour l'année 2020, une croissance du chiffre d'affaires à taux de change et périmètre constants autour de 18% et un résultat opérationnel courant contributif aux environs de 600 millions d'euros.

Eurofins Scientific annonce relever ses objectifs financiers pour l'ensemble de l'année 2020. Il déclare ainsi anticiper désormais des revenus de 5,3 milliards d'euros, au lieu de cinq milliards, un EBITDA ajusté de 1,3 milliard, et non plus de 1,1 milliard, ainsi qu'un free cash-flow au groupe de 700 millions d'euros, au lieu de 600 millions.

Valeurs associées

Euronext Paris +0.07%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer