Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le CAC 40 est renvoyé sous les 3800 points

Le Revenu21/03/2013 à 09:51

DR

(lerevenu.com) - LA TENDANCE

La Banque Centrale Européenne a mis la pression sur Chypre en faisant savoir qu'elle avait décidé de maintenir son dispositif ELA (soutien d'urgence à la liquidité) à ses niveaux actuels en faveur de la banque centrale chypriote jusqu'au 25 mars... L'assistance ne pourra être reconduite au-delà que si un programme commun au FMI et à l'Union européenne assurant la solvabilité des banques du pays est en place, prévient la BCE.
Wall Street reste de son côté sans relief ce jeudi soir, malgré de bons chiffres de l'emploi et des reventes de logements outre-Atlantique. Les inquiétudes concernant Chypre et l'Europe continuent de peser...

ECO ET DEVISES

Le Département US au Travail vient d'annoncer que les inscriptions hebdomadaires nouvelles au chômage, sur un rythme ajusté des variations saisonnières, ont augmenté de 2.000 sur la semaine antérieure à 336.000. Un chiffre meilleur qu'attendu puisque le consensus Bloomberg tablait sur 340.000 nouvelles demandes. La moyenne à quatre semaines atteint 339.750 pour la période terminant le 16 mars. Un chiffre en repli de 7.500 par rapport à la semaine précédente. Le taux de chômage indemnisé lors de la semaine close le 9 mars atteint 2,4%, inchangé par rapport à la semaine précédente. Le nombre de chômeurs indemnisés sur la même période s'établit à 3,05 millions, en hausse de 5.000 par rapport à la semaine précédente.

L'indice d'activité manufacturière régionale de la Fed de Philadelphie pour le mois de mars 2013 a dépassé les attentes, à +2 points contre -1,5 de consensus, après une lecture lourdement négative en février. L'indicateur de l'emploi a progressé également en mars.

Selon la National Association of Realtors américaine ce jeudi, les reventes de logements existants aux Etats-Unis pour le mois de février 2013 se sont établies sur un rythme de 4,98 millions d'unités, proches du consensus et au sommet depuis le mois de novembre 2009. Le rythme était de 4,94 millions d'unités en janvier.

L'indice des indicateurs économiques avancés américains du Conference Board a grimpé de 0,5% en février 2013, en comparaison du mois antérieur. La hausse était logée à +0,2% en janvier.

Ben Bernanke, le président de la Fed, a suggéré hier qu'il n'était pas "indispensable"... Bernanke a ainsi expliqué lors d'une conférence à Washington qu'il avait "discuté un petit peu avec le président" Obama à propos de son avenir. Le leader actuel de la Banque centrale américaine affirme qu'il ne se sent pas de responsabilité personnelle à devoir rester jusqu'à ce que la Fed puisse mettre un terme à sa politique de relance économique. "Je ne pense pas que je sois la seule personne dans le monde qui puisse gérer la sortie (de la politique monétaire accommodante)", a lancé Bernanke.
L'euro reste ce soir sur les 1,29/$ entre banques.

VALEURS EN HAUSSE

* Casino : remonte de 3% avec Tessi et Boiron

* GDF Suez : +2,5%. Le titre est la seule hausse significative du CAC40. Selon le "Sunday Post", GDF Suez serait intéressé par l'achat d'une participation au capital de l'irlandais Bord Gais Energy. Le mois dernier, Bord Gais, qui serait valorisé environ 1 Milliard d'euros par le gouvernement, a invité les candidats à son rachat à contacter sa "banque conseil", Royal Bank of Canada Capital Markets. La publication d'un mémorandum officiel est prévue le mois prochain, après quoi l'appel d'offres débutera, précise le journal. Bord Gais possède 900.000 clients. Sa division de détail fournit du gaz et de l'électricité aux ménages et aux entreprises en République d'Irlande, ainsi que dans le Nord, par le biais de sa filiale, Firmus Energy.

* Rallye : +2% avec Bic, ADP et Ipsos

* Hermès International : +1%. La rentabilité de la société a une fois encore dépassé les prévisions en 2012, en signant une marge opérationnelle de 32,1%, extrêmement élevée tous secteurs confondus. Un dividende de 2,50 euros sera proposé aux actionnaires, dont un acompte de 1,50 euro déjà versé le 1er mars. Le bénéfice net s'est établi à 740 millions d'euros, contre 594 millions d'euros en 2011, alors que le consensus était positionné à 713 millions d'euros. Retraitée de la plus-value sur la cession des titres Jean-Paul Gaultier en 2011, la progression ressort à 31%. La trésorerie nette de clôture a représenté 686 millions d'euros.

* Groupe Eurotunnel : stable. Les bons chiffres annuels ont été salués par le marché en séance, autant que le passage du dividende de 0,08 à 0,12 Euro. L'opérateur du tunnel transmanche a dépassé les attentes et confirme son redressement, même si 2013 devrait s'annoncer moins dynamique, faute d'événements majeurs outre-Manche. Aurel BGC a confirmé ce matin son opinion à l'achat et visant 8 Euros.

VALEURS EN BAISSE

* Renault perd 5%.
La citadine électrique Renault Zoé aura bientôt des concurrentes allemandes. BMW a présenté cette semaine les détails de sa première voiture 100% électrique, la i3. Comme le concurrent Volkswagen et sa e-up!, cette première citadine électrique sera dévoilée cet automne au salon de Francfort pour un lancement à partir de l'automne. En faisant appel à des éléments en fibres de carbone et à un chassis en aluminium, BMW promet un poids allégé de 250 à 350 kg par rapport à un véhicule électrique conventionnel. La i3 aurait une autonomie de 130 à 160 km en utilisation courante avec un maximum de 225 km selon la norme européenne.

* Pernod Ricard : redonne 4,5% sur des ventes décevantes liées au Nouvel An chinois, avec Capgemini et Arkema en repli de 4%

* Peugeot : -3% suivi de Bouygues, Vallourec, Schneider

* Alcatel-Lucent cède 2%. L'assemblée générale mixte d'Alcatel-Lucent, convoquée le 7 mai prochain, va notamment voter, dans sa partie extraordinaire, une résolution proposant la réduction du nominal des actions de la société de 2 euros à 0,05 euro, Le capital social passera ainsi de 4.653.127.652 euros à 116.328.191,30 euros. La somme de 4.536.799.460,70 euros, correspondant au montant de la réduction de capital, sera affectée au compte "prime d'émission". Ce montant ne sera pas distribuable mais pourra ultérieurement être réincorporé au capital ou servir à amortir des pertes sociales. Cette résolution figurait déjà dans l'avis de convocation initial publié le 15 février dernier et pourrait notamment permettre de réaliser une augmentation de capital dans le futur.

* Vivendi perd 2%. Le titre consolide après sa hausse de la veille, alimentée par de nouvelles rumeurs. Faute d'avoir pu procéder à des cessions, d'actifs, Vivendi réfléchirait à une scission de sa filiale de téléphonie mobile SFR. La rumeur, relayée par l'agence 'Bloomberg' a fait bondir hier de 4,4% le titre du groupe de médias et télécoms. Selon des sources proches des négociations, citées par 'Bloomberg', le conseil d'administration, qui avait opté il y a un an pour des cessions plutôt qu'un "split", aurait remis sur la table le sujet de la scission après l'échec des ventes d'Activision et de l'opérateur télécoms brésilien GVT. L'objectif serait de donner un signal fort concernant le recentrage du groupe sur les médias à horizon de 3 à 5 ans. Les discussions sur une scission de SFR, qui réalise 40% du chiffre d'affaires du groupe, auraient repris lors d'une réunion du conseil en février, et si l'opération se concrétisait.

* AXA : -2% avec LVMH, Valeo, Eiffage

* Gemalto cède 1%. La société a fait état ce matin de sa demande d'une double cotation sur Euronext Amsterdam. Il n'y aura pas d'émission de titres en relation avec cette opération et les actions de la société continueront à être négociées sur Euronext Paris. Le début des échanges aux Pays-Bas est prévu le 3 avril. Cependant, le marché de référence de l'action va changer : le management a demandé son transfert de Paris à Amsterdam, ce qui devrait être effectif le 30 avril prochain. Le principal changement pour les investisseurs est que l'action Gemalto ne sera plus éligible au SRD à compter du 25 avril.

Finance Plus, édité par lerevenu.com


Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.