Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le Brésilien Roberto Azevedo nouveau directeur général de l'OMC

Reuters08/05/2013 à 13:12

LE BRÉSILIEN ROBERTO AZEVEDO DIRIGERA L'OMC

GENEVE (Reuters) - Le Brésilien Roberto Azevedo, un diplomate de carrière spécialiste des relations commerciales, sera le prochain directeur général de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) et le premier issu de l'un des grands pays émergents.

Roberto Azevedo, ambassadeur du Brésil auprès de l'OMC, a été préféré par les 159 pays membres à l'ex-ministre mexicain du Commerce Herminio Blanco pour succéder au Français Pascal Lamy, en poste depuis 2005 et dont le mandat s'achèvera le 31 août.

Lancé il y a six mois, le processus de désignation du successeur de Pascal Lamy avait suscité initialement neuf candidatures, un nombre sans précédent.

L'issue du processus devait être tenue secrète jusqu'à l'annonce officielle prévue mercredi mais le gouvernement brésilien a confirmé mardi que son candidat l'avait largement emporté.

"Pour le Brésil, il est clair qu'étant donné son engagement et son expérience, il sera capable de mener l'organisation sur le chemin d'un ordre économique mondial plus juste et plus dynamique", a déclaré la présidente Dilma Rousseff dans un communiqué.

"Ce n'est pas une victoire pour le Brésil, ni pour un groupe de pays, mais pour l'Organisation mondiale du commerce", a-t-elle assuré.

Même si Roberto Azevedo a mis en avant pendant sa campagne sa capacité d'écoute et ses talents de négociateur, son pays a été sévèrement critiqué par d'autres Etats membres de l'OMC après le relèvement des droits de douanes sur des centaines de produits importés et l'adoption de règlements favorisant les produits nationaux lors des appels d'offres publics.

Agé aujourd'hui de 55 ans, le nouveau directeur général prendra ses fonctions le 1er septembre et devra immédiatement s'atteler à la préparation de la "Conférence ministérielle" bisannuelle prévue à Bali, en Indonésie, en décembre.

Ce sommet est censé déboucher sur un accord de standardisation des procédures douanières susceptible, selon ses promoteurs, de favoriser les échanges, donc de soutenir la croissance mondiale.

L'ordre du jour de Bali devrait aussi inclure de nouvelles règles en matière de sécurité alimentaires et des concessions aux pays les plus pauvres.

Tom Miles, Marc Angrand pour le service français

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.