Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le Brésil préférerait le F-18 de Boeing au Rafale de Dassault

Reuters05/06/2013 à 10:20

LE RAFALE PERD DU TERRAIN AU BRÉSIL

par Brian Winter

SAO PAULO (Reuters) - Le Brésil n'a jamais été aussi proche de choisir d'équiper son armée de l'air avec le F-18 de Boeing au détriment notamment du Rafale de Dassault, a-t-on appris mardi auprès de responsables brésiliens.

La probabilité que Brasilia choisisse l'appareil américain plutôt que son rival français ou celui du suédois Saab s'est accentuée lors d'une visite du vice-président américain Joe Biden qui s'est employé à répondre aux inquiétudes soulevées par la présidente Dilma Rousseff, ont dit trois sources qui s'exprimaient sous le sceau de l'anonymat.

L'une des principales questions résidait dans les chances de voir le Congrès américain accepter des transferts de technologies jugées sensibles vers le plus peuplé des pays d'Amérique latine. Joe Biden a assuré que ce serait le cas.

L'accord portera sur la livraison de 36 avions de chasse pour un montant de quatre milliards de dollars. Des commandes supplémentaires devraient s'ajouter, gonflant encore la facture.

Les responsables ont toutefois précisé que la présidente brésilienne n'avait pas encore pris de décision définitive. Le calendrier exact de l'annonce n'est pas connu.

Les propos qu'elle a tenus lors d'une rencontre organisée avec Joe Biden laissent toutefois entendre qu'elle a une nette préférence pour Boeing. Sa décision pourrait être officialisée lors d'une visite aux Etats-Unis programmée pour le mois d'octobre.

"Si c'est Boeing, Biden pourra s'en attribuer le crédit", a dit l'une des sources.

La principale crainte de Dilma Rousseff était que le Congrès américain bloque l'accord pour des raisons de sécurité nationale. Si les relations entre Brasilia et Washington sont cordiales, l'attitude du Brésil vis-à-vis de l'Iran, du Venezuela ou d'autres pays a parfois le don d'exaspérer certains parlementaires américains.

Pour la présidente brésilienne, la technologie est en soi presque plus importante que les appareils eux-mêmes parce que les termes de l'accord sont en mesure d'avoir des répercussions positives pour l'ensemble de l'industrie locale de la défense.

Lors d'une rencontre organisée vendredi entre les deux responsables politiques, la Brésilienne a soulevé la question de l'accord sur les chasseurs et celle des transferts de technologie.

Son interlocuteur n'a fait aucune promesse ferme, mais il s'est appuyé sur son expérience de sénateur pour la rassurer.

Joe Biden a notamment souligné que les sénateurs démocrates n'étaient jamais à l'encontre des choix de Barack Obama en matière de ventes d'armes et prédit que la plupart des républicains marcheraient dans les pas su sénateur John McCain, fervent soutien de l'accord.

Avant que la conversation ne s'oriente vers d'autres sujets, Dilma Rousseff a tenu à remercier le vice-président américain pour la "force" des arguments employés pour défendre le F18.

Nicolas Delame pour le service français

Mes listes

valeur

dernier

var.

60.54 -1.14%
5542.55 -0.11%
5.655 -3.33%
0.199 -0.25%
3.085 +8.25%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.