Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

KINGFISHER

293.90GBX
-0.14% 
valeur indicative 3.36 EUR
Ouverture théorique 293.90

GB0033195214 KGF

LSE données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    0.00

  • clôture veille

    294.30

  • + haut

    294.70

  • + bas

    292.20

  • volume

    7 652 327

  • valorisation

    631 567 MGBX

  • capital échangé

    0.36%

  • dernier échange

    18.05.18 / 17:50:25

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    295.10

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • Éligibilité

    Non éligible Boursorama

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter KINGFISHER à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter KINGFISHER à mes listes

    Fermer

Le bénéfice de Kingfisher plombé par la France au T3

Reuters25/11/2014 à 14:32

* Bénéfice d'exploitation en baisse de 11,8% à £225 mlns * Chiffre d'affaires en repli de 3,6% à £2,82 mds * Les ventes comparables en baisse de 4% en France * Le titre perd plus de 4,5% à la Bourse de Londres (Actualisé avec déclarations, cours de Bourse) par James Davey LONDRES, 25 novembre (Reuters) - Kingfisher KGF.L , numéro un européen des magasins de bricolage, a prévenu mardi les investisseurs qu'il ne fallait pas s'attendre à un rebond rapide de son activité en France, un marché qui représente plus de la moitié de ses bénéfices. Le groupe, qui possède notamment les enseignes Castorama et Brico Depôt, a publié un bénéfice d'exploitation de 225 millions de livres sterling (284 millions d'euros) pour les 13 semaines au 1er novembre, soit un recul de 11,8%. Il justifie cette baisse par la morosité du marché français, qui a plus que contrebalancé la bonne performance de ses chaînes B&Q et Screwfix en Grande-Bretagne. "Au cours de ce trimestre, nous avons eu un aperçu de la réalité de certaines hausses d'impôts pour le consommateur français", a déclaré à Reuters le directeur général Ian Cheshire en faisant allusion à la politique du gouvernement français de redressement des comptes publics. "Je ne suis pas sûr que cela va obligatoirement empirer mais nous nous attendons à ce que cette tendance plate à négative perdure", a-t-il ajouté, en soulignant que son groupe allait poursuivre son effort de maîtrise des coûts. Ces annonces font chuter l'action Kingfisher de plus de 4,5% à la Bourse de Londres, aux alentours de 290 pence, alors qu'elle a déjà perdu 20% depuis le début de l'année. Les analystes attendaient en moyenne un bénéfice trimestriel de 227 millions de livres sterling. Le résultat annoncé est surtout nettement inférieur aux 271 millions de livres réalisés sur la même période en 2013. Ce recul du bénéfice a été amplifié par des effets de change de 13 millions de livres en raison de la vigueur de la devise britannique. Le chiffre d'affaires total du groupe, numéro trois mondial de son secteur derrière les américains Lowe's LOW.N et Home Depot HD.N , a reculé de 3,6% à 2,82 milliards de livres. Les ventes dans les magasins ouverts depuis plus d'un an au Royaume-Uni et en Irlande ont progressé de 2,6% hors effets de change mais elles ont baissé de 4,0% en France. Les analystes de BESI Research anticipent un recul d'environ 3% des prévisions de bénéfice pour 2014-2015, à 670-680 millions de livres. La patronne des activités françaises de Kingfisher, Véronique Laury, doit succéder le 8 décembre à Ian Cheshire à la direction générale du groupe. "Si on adopte une vue d'ensemble des sept années, je suis très heureux de ce que nous, avec l'équipe, avons accompli ici", a déclaré Ian Cheshire, en évoquant des bénéfices ayant plus que doublé. Le directeur général sortant, dont le nom circule pour prendre la présidence de Tesco TSCO.L , chaîne britannique de supermarchés en difficulté, s'est dit prêt à relever un nouveau défi après une pause. "Il ne faut jamais dire jamais", a-t-il déclaré, en soulignant toutefois que sa préférence irait vers un poste de directeur général de plein exercice. (Bertrand Boucey pour le service français, édité par Véronique Tison)

Valeurs associées

-0.14%
-0.73%
+1.15%
+0.99%

Mes listes

valeur

dernier

var.

80.75 0.00%
102.48 -0.24%
61.58 -0.96%
CGG
2.378 +2.50%
4.22 -0.22%
1.175 -0.20%
101.16 -0.23%
RWE
20.12 -0.20%
0.165 0.00%
19.91 -0.21%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.