Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

LDLC pénalisé par la disponibilité des cartes graphiques à Noël
information fournie par AOF03/12/2021 à 10:20

(AOF) - Le groupe LDLC recule de 2,9% vendredi à 50,50 euros par action, pénalisé par des perspectives à court terme plutôt décevantes selon les investisseurs. En effet, le distributeur en ligne de matériel informatique a annoncé que les perturbations dans les chaînes d'approvisionnement réduirait la disponibilité des cartes graphiques de 35% pour le trimestre de Noël, une période capitale pour le secteur. Par conséquent, la société anticipe un chiffre d'affaires annuel d'environ 750 millions d'euros, soit la fourchette basse de ses objectifs, avec un EBE proche de 70 millions d'euros.

Le groupe a également réitéré sa vision d'une marge brute normative à 21,5% à moyen terme.

Malgré les soucis d'approvisionnement, l'activité est restée soutenue au cours du premier semestre de l'exercice 2021-2022 (clos fin septembre 2021), le chiffre d'affaires ayant progressé de 6,1% en publié et de 5,3% à périmètre constant, pour ressortir à 333,5 millions d'euros.

L'activité BtoC a réalisé une activité de 236,1 millions d'euros, "affichant une très bonne résilience par rapport au niveau de très forte activité de l'an passé", affirme LDLC. Les activités BtoC en ligne ont été en léger repli sur la période (-2,2%) mais "affichent toujours un fort niveau d'activité en ligne avec les performances record enregistrées au premier semestre 2020-2021".

Les activités BtoB ont quant à elles enregistré une croissance de 20,5% du chiffre d'affaires à 91,6 millions d'euros. Au-delà d'un effet de base favorable sur le premier trimestre, cette activité a profité une nouvelle fois de la demande d'équipement des entreprises, pour s'adapter à l'essor du numérique et aux nouveaux usages induits.

LDLC a également amélioré sa marge brute de 1,2 point à 23,1% grâce à un meilleur mix et au moindre recours aux offres promotionnelles. L'EBE a pour sa part grimpé de 20% pour atteindre les 30,7 millions d'euros, représentant une marge de 9,2% (+1,1 point).

Enfin, le bénéfice net part du groupe est ressorti à 18,3 millions d'euros, soit une hausse de plus de 25% sur un an.

"Cette publication confirme que la tendance de fond est toujours très solide et que le groupe devrait continuer d'en bénéficier sur le moyen terme", affirme Midcap Partners. L'analyste, qui reste à l'Achat sur le titre LDLC avec un objectif de cours de 125 euros, estime que le détaillant dispose de solides moteurs de croissance pour stimuler sa croissance.

AOF - EN SAVOIR PLUS

Valeurs associées

Euronext Paris +2.71%

Cette analyse a été élaborée par AOF et diffusée par BOURSORAMA le 03/12/2021 à 10:20:00.

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.

BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).

Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.

Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.

Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.