Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

LDC

126.50 EUR
-0.78% 
Ouverture théorique 126.50

FR0013204336 LOUP

Euronext Paris données temps réel
Politique d'exécution
  • ouverture

    127.50

  • clôture veille

    127.50

  • + haut

    127.50

  • + bas

    126.00

  • volume

    509

  • valorisation

    2 146 MEUR

  • capital échangé

    0.00%

  • dernier échange

    20.07.18 / 17:35:00

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    120.50

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    132.50

  • Éligibilité

    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

    Créer une alerte sur le cours de la valeur LDC

    Fermer
  • + Portefeuille

    Ajouter LDC à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter LDC à mes listes

    Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

LDC : Premier semestre 2008-2009

Boursorama26/11/2008 à 20:00
Communiqué

Résistance sur un marché européen déséquilibré

Des perspectives plus favorables dès le second semestre

Deux croissances externes

En M€

Premier semestre

2007-2008

Premier semestre

2008-2009

Chiffre d’affaires

860,3

930,0

Résultat opérationnel courant

32,6

23,9

En % du CA

3,8%

2,6%

Résultat opérationnel

32,6

25,3

Résultat net part du Groupe

21,8

16,8

Capacité d’autofinancement

45,8

41,0

Le chiffre d’affaires consolidé du premier semestre de l’exercice 2008-2009 (mars à août 2008) ressort à 930,0 M€ en progression de 8,1% (+8,8% à périmètre et taux de change constant).

Volaille France : prise de parts de marché dans un contexte de baisse de la consommation

Hors amont, le chiffre d’affaires du premier semestre s’établit à 636,6 M€, en croissance de 5,7%. En volume, l’activité marque un repli limité de 4,3% sur un marché de la consommation à domicile en recul de 6,3% (source : TNS Secodip).

International : un semestre impacté par l’incendie de Torun et une conjoncture difficile

Sur un marché européen fortement dégradé, en particulier en Espagne, LDC a été confronté à une forte hausse du prix de revient de la volaille vivante non répercutée sur les prix de vente. Cette situation pèse sur le chiffre d’affaires du semestre en progression limitée de 2,3% (-17,2% en volume) à 83,5 M€. Cette baisse intègre également les conséquences de l’incendie du site de Torun en Pologne.

Traiteur : bon niveau d’activité

Le pôle traiteur enregistre un chiffre d’affaires de 107 M€ au premier semestre, en croissance de 13,4%. En volume, la progression est de 10,2%. Toutes les familles progressent témoignant de l’activité toujours dynamique du pôle.

Des résultats pénalisés par les conditions de marché,

Une situation financière solide

Le résultat opérationnel courant du premier semestre ressort en repli à 23,9 M€.

En France, le pôle volaille dégage un résultat opérationnel courant de 26,3M€ contre 27,8 M€ sur le premier semestre 2007-2008 intégrant l’impact des prix des matières premières et le fléchissement de la consommation.

L’international, en perte de 4,4 M€, subit les conséquences de l’environnement de marché européen difficile et les conséquences de l’incendie du site polonais de Torun intervenu en janvier 2008.

Le pôle traiteur avec un résultat opérationnel positif de 2 M€ est fortement pénalisé par la hausse des matières premières qui n’a pu être compensée par des revalorisations tarifaires suffisantes.

Dans ce contexte, le résultat net part du Groupe du premier semestre ressort à 16,8 M€ contre 21,8 M€ sur la même période de 2007-2008.

Avec plus de 465 M€ de capitaux propres, un excédent net de trésorerie de 76,4 M€ et une capacité d’autofinancement de 41 M€, le Groupe s’appuie sur une situation financière solide lui permettant de poursuivre sa stratégie d’investissement offensive.

Une fin d’exercice mieux orientée par rapport au premier semestre

Le deuxième semestre devrait ressortir en amélioration par rapport au premier semestre en bénéficiant en particulier :

- des premiers effets de la détente des prix des matières premières et de l’amélioration progressive de la consommation ;

- des premiers bénéfices des mesures engagées à l’international (reconquête des volumes en Pologne en particulier)

Au regard de ces éléments, le Groupe se fixe un objectif de résultat opérationnel courant pour l’exercice 2008-2009 de l’ordre de 57 M€ avec :

- dans la volaille en France : un redressement attendu des résultats par rapport au premier semestre conditionné par le niveau d’activité pour la période clé de noël ;

- à l’international : le retour à un résultat opérationnel positif au second semestre ;

- sur le pôle traiteur : un objectif de résultat opérationnel de l’ordre de 4 M€ pour l’ensemble de l’exercice.

Acquisition de Cailles Robin :

LDC devient n°1 sur le marché des petites volailles

LDC annonce l’acquisition de la société Cailles Robin, n°2 de la caille en France avec un chiffre d’affaires de 23 M€. Avec l’intégration de cette société à compter de fin 2008, LDC devient n°1 sur le marché des petites volailles et peut désormais afficher un objectif de 50 M€ de chiffre d’affaires sur cette famille à horizon deux ans.

Projet de rapprochement avec Tarczynski :

Nouveau départ en Pologne

Le 19 novembre, LDC a signé une lettre d’intention portant sur l’acquisition de la société polonaise Tarczynski. Spécialisée sur la charcuterie et les produits élaborés de porc et de volaille, Tarczynski devrait réaliser en 2008 grâce à ses deux sites de production et ses 750 collaborateurs un chiffre d’affaires de 60 M€. Sous réserves des conditions suspensives prévues entre les parties, Tarczynski serait intégrée dans le périmètre du Groupe à compter de mars 2009 et permettrait en particulier :

o d’effacer partiellement les conséquences industrielles de l’incendie du site de Torun;

o de renforcer la contribution des produits élaborés fortement contributifs qui représenteront plus de 50% du chiffre d’affaires du Groupe en Pologne à l’horizon 2009-2010.

2009 : un environnement plus favorable, des mesures pour préparer la reprise

Malgré la prudence imposée par l’environnement incertain, LDC est convaincu de sa capacité de rebond à l’approche de l’exercice 2009.

Le nouvel exercice devrait profiter des premiers signes d’amélioration des marchés observés en fin d’année.

A l’international, la Pologne bénéficiera des mesures prises au cours des derniers mois (aménagement d’un nouveau site, accélération sur les produits élaborés…) et de l’intégration de Tarczynski.

Enfin, par l’innovation, les marques et des efforts en communication renouvelés, LDC entend jouer pleinement son rôle moteur pour que la volaille retrouve sa place dans la consommation compte tenu des atouts dont elle dispose : rapport qualité prix, équilibre et valeur nutritionnelle.

CONTACTS

LDC - André Delion - 02 43 62 70 00 - andre.delion@ldc.fr

CODE ISIN FR0000053829 LOUP

ACTIFIN - Stéphane Ruiz - 01 56 88 11 11 - sruiz@actifin.fr

REUTERS LDCP.PA

BLOOMBERG LOUP FP

Valeurs associées

LDC
-0.78%

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.