1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Lazard Frères Gestion : les signes précurseurs de récession aux Etats-Unis sont absents
AOF20/09/2019 à 17:25

(AOF) - N'anticipant toujours pas de récession à court terme aux Etats-Unis, Lazard Frères Gestion privilégie les actions qui offrent une valorisation historiquement attrayante comparées aux autres classes d'actifs. Ses indicateurs de future entrée en récession (Inscriptions hebdomadaires au chômage, indicateur avancé du Conference Board, permis de construire et profits des entreprises avant impôts) ne donnent pas de signal en ce sens. Historiquement, au moins trois sur quatre de ces statistiques se dégradent nettement avant une récession. Ce qui n'est pas le cas aujourd'hui.

Leur message est même plus rassurant qu'en janvier.

En dépit de nombreuses incertitudes (Brexit, guerre commerciale...), le gestionnaire d'actifs se veut donc rassurant sur les perspectives économiques. Il fait remarquer que le ralentissement du secteur manufacturier s'explique en particulier par les difficultés du secteur automobile en particulier en Chine et la guerre commerciale, même si l'impact de cette dernière est difficile à établir. Son affaiblissement n'a cependant pas contaminé les services.

Le scénario le plus probable est, selon le gérant, celui d'un rebond du secteur manufacturier. Il entrevoit ainsi une reprise du marché automobile chinois dans les prochains mois. A l'appui de cette anticipation, il rappelle qu'il a été pénalisé par un choc d'offre du fait de nouvelles normes d'émission et non par un choc de demande.

S'agissant des marchés obligataires, ils devraient continuer d'être soutenus par les discours accommodants. Le gérant privilégie une faible exposition en duration, voire même une duration négative. Il surpondère les obligations de la zone périphérique, notamment l'Italie et la Grèce. Au sein du High Yield, il favorise le segment "B", qui est moins sensible aux évolutions de taux et particulièrement les secteurs non cycliques.

Au sein des marchés actions, la préférence de Lazard Frères Gestion va aux pays occidentaux. S'ils sont plus chers que les émergents et le Japon, ils affichent également une dynamique de résultats plus favorable.

Régis Bégué, associé-gérant de Lazard et Directeur de la gestion actions, a souligné que la prime de risque, qui reste globalement élevée, est exclusivement concentrée sur la partie la plus cyclique du marché. Il a prévenu qu'il existait des risques de bulles sur les valeurs de croissance, dont certaines affichent des PER supérieurs à 30.

Le Directeur de la gestion a aussi mis en garde sur le fait que les financements bas entrainaient une "uberisation" de certains modèles. Selon lui, le concept devient parfois plus important que la réalité économique. Il prend comme exemple le secteur bancaire et le développement des fintech, qui n'ont pas à justifier d'un business rentable.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer