Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Lagardère demande 1,6 milliard d'euros de trésorerie à Vivendi

Reuters13/02/2013 à 18:36

par Catherine Monin

PARIS (Reuters) - Lagardère a assigné Vivendi en justice, lui demandant de restituer 1,6 milliard d'euros de trésorerie à Canal+ France dont il est actionnaire minoritaire.

Cette nouvelle passe d'armes entre les deux groupes intervient dans un contexte financier délicat pour Vivendi, endetté à plus de 14 milliards d'euros et qui prévoit de recomposer la société dans les trimestres à venir dans le cadre d'un nouveau plan stratégique.

Lagardère, dans un communiqué, a expliqué mercredi qu'il assignait Vivendi et Groupe Canal+ à comparaître devant le tribunal de commerce de Paris, le 21 mars, car il estime que Vivendi "utilise de façon permanente l'intégralité de l'excédent de trésorerie de Canal+ France par le biais d'une convention de trésorerie dont Lagardère conteste la légalité".

Groupe Canal+ est une filiale à 100% de Vivendi et est la maison mère de Canal+ France.

Lagardère conteste en outre la rémunération "très faible" de cette trésorerie par Vivendi.

Les analystes d'UBS, dans une note, relèvent qu'en 2012, Vivendi a payé 7 millions d'euros d'intérêt à Canal+ France sur la trésorerie de 1,6 milliard d'euros, soit un taux d'intérêt de 0,4%.

Vivendi, de son côté, conteste "formellement" la position de Lagardère, précisant que la restitution représenterait la somme de 1.603.872.436 euros. Il prévient dans un communiqué qu'il réclamera des dommages et intérêts, qu'il est en train d'évaluer, ayant demandé à ses avocats de déposer des plaintes en abus de procédure.

"BLOCAGE"

L'enjeu du débat en justice sera de savoir si la convention de trésorerie conclue entre Canal+ France et Groupe Canal+ est réglementée ou non, Vivendi faisant valoir qu'elle n'est pas nulle car il ne s'agit pas d'une convention réglementée.

Selon Raphaël Mitrani, avocat à Paris, "en effet, une convention réglementée nécessite l'approbation du conseil d'administration ou de surveillance".

"Dans le cas contraire, ces conventions doivent être communiquées au conseil d'administration ou de surveillance sans que son approbation soit requise", explique-t-il.

Selon lui, il n'est pas exclu que l'action introduite par Lagardère puisse être prescrite, la convention ayant été conclue en 2007.

Les relations se sont tendues entre Lagardère et Vivendi après plusieurs années de négociations infructueuses du premier pour vendre au second les 20% qu'il détient dans Canal+ France et une tentative avortée en 2011 d'introduction en Bourse de cette même participation.

Pour Lagardère, une sortie de Canal+ France est considérée comme l'un des principaux catalyseurs du titre, alors que le groupe anticipe une stagnation de son résultat opérationnel cette année sur fond de marasme du marché publicitaire.

Lagardère a indiqué en décembre qu'il visait une introduction en Bourse de sa participation dans Canal+ France au premier semestre de cette année.

Selon les analystes d'UBS, il est désormais "improbable" que celle-ci ait lieu avant le règlement de la procédure judiciaire.

Lagardère, dans son communiqué, dit lui-même regretter que cette situation "provoque un blocage qui ne permet pas, en l'état, une introduction en Bourse de Canal+ France dans des conditions normales".

En Bourse, l'action Vivendi perdait 1,24% à 15,505 euros à 16h35 et Lagardère cédait 0,11% à 26,165 euros, dans un marché parisien globalement en hausse.

Avec Blandine Hénault, édité par Dominique Rodriguez

Mes listes

valeur

dernier

var.

4.63 -1.11%
0.977 +6.43%
5594.63 +0.52%
11.55 +0.04%
85.96 -1.14%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.